topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

POUR LE FIL COMPLET DES INFORMATIONS : CLIQUEZ SUR « TOUTE L’ACTUALITÉ » [MENU DE GAUCHE] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les Evêques Catholiques appellent les Burundais à lutter contre les divisions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Vatican News, 27 déc. 2018

Message de Noël des évêques burundais : "luttez contre les divisions, d’où qu’elles proviennent"

Dans leur message de Noël, la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi appelle, les burundais à lutter contre les divisions, d’où qu’elles proviennent : que ce soit de la religion, des partis politiques, de la région, de l’ethnie ou des clans.

« Animés par notre espérance, aidons nos frères et sœurs à vivre ensemble dans l’unité et dans la paix.» C’est le titre du message de Noël de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi. Pour Noël, les évêques veulent que soient ravivés en chaque burundais l’amour de l’Eglise et la fierté. Que la fête de noël, écrivent les évêques, puisse « ranimer en vous une espérance telle qu’elle vous pousse à vous donner corps et âme afin que s’accomplisse la mission de l’Eglise de réconcilier l’humanité avec Dieu et d’œuvrer pour son unité. »

Des espoirs brisés

Le processus de réconciliation au Burundi a atteint une avancée louable. Mais au regard de la situation qui prévaut dans le pays, les évêques estiment que le chemin à parcourir est encore long. Ils ne manquent pas de faire part de leurs inquiétudes, sur les espoirs qu’avaient suscité ce processus. Le regret de la conférence épiscopal du Burundi est bien visible. Malgré, « les synodes diocésains sur la réconciliation, la procédure de la Commission Vérité et Réconciliation, la mise en application de plusieurs dispositions de l’Accord d’Arusha signé en 2000, notamment de celle qui concerne l’instauration et la consolidation d’un régime démocratique, le rapatriement libre et volontaire de beaucoup de réfugiés qui avaient fui le pays », En cette fête de Noël et à l’approche de la nouvelle année: « trouvez-vous que l’espoir qui animait les fidèles chrétiens lors de la préparation et de la célébration des synodes diocésains est encore le même ? La Commission Vérité et Réconciliation elle-même, reste-t-elle encore fidèle à sa mission première de réconcilier tous les Burundais ? », se demandent les évêques qui s’interrogent également sur l’effectivité de la diversité religieuse, la volonté de la classe politique d’œuvrer ensemble pour le bien de la nation.

Accueillir le Roi de la Paix

Alors que tout porte à croire que la situation du Burundi est sans issue, la Conférence Episcopale entrevoit des lueurs de paix, car « Noël est le jour où nous commémorons la naissance du Roi de la Paix ». Les évêques souhaitent donc la paix que « donne ce Roi de la paix qui est Dieu en personne venu habiter parmi nous ».

Et en tant que « Dieu venu habiter parmi nous, il ne peut se tromper ni nous tromper, et il nous invite à devenir membres de la famille des enfants de Dieu, artisans de paix ». Un acte que tous les fils et filles du Burundi pourront accomplir que dans la mesure où ils s’efforcent « de vivre en harmonie avec les autres et de construire ensemble notre patrie, en fils et filles d’un même père », dans la mesure où ils s’engagent à se conformer « au commandement de l’amour qui nous exige de respecter et de faire respecter tout être humain. »

Luttez contre les divisions

La Conférence des évêques catholiques du Burundi appelle les burundais à lutter contre les divisions, d’où qu’elles proviennent : que ce soit de la religion, des partis politiques, de la région, de l’ethnie ou des clans. Une lutte qui passe par le témoignage d’une vraie unité en vivant comme une seule famille dans une même foi.

« Obéissez à l’Eglise notre Mère, en vous conformant à ses enseignements et aux conseils qu’elle vous prodigue. Or, comme vous l’avez appris, l’obéissance à l’Eglise passe par la persévérance dans l’obéissance aux Evêques en communion avec le Pape », ajoutent les évêques. La Conférence des évêques catholiques du Burundi appelle également les chrétiens burundais à ne pas se perdre dans leurs croyances et à ne pas prier des idoles. Ils les appellent à ne pas perdre leur foi pour des raisons politiques.

Les évêques concluent leurs messages en souhaitant une Heureuse Année 2019. Une année de paix et de réconciliation dans les cœurs, dans les familles, dans les communautés et dans tout le pays.

Cédric Mouzou, SJ – Cité du Vatican

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher