topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La raison qui a poussé Handicap International à se retirer du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

La Croix, 09/01/2019 

« Nous n’avons pas voulu procéder au fichage ethnique demandé par le gouvernement burundais »

Le directeur de l’Action Humanitaire revient sur la raison qui a poussé Handicap International à se retirer du Burundi, après 26 ans d’activité dans ce pays. [Photo : Jean-Pierre Delomier, le directeur de l’Action Humanitaire.]

84 ONG internationales sur les 140 présentes jusqu’ici au Burundi s’étaient conformées au 31 décembre à la nouvelle loi qui encadre strictement leurs activités, selon l’Agence France-Presse (AFP).

La Croix: Quelle est la raison qui a vous a poussé à partir du Burundi?

Jean-Pierre Delomier: Nous n’avons pas voulu nous conformer à la demande du gouvernement burundais de répertorier l’ethnie de nos employés. Ce « fichage ethnique » fait partie d’un plan progressif pour arriver en trois ans à ce que toute ONG respecte, pour son personnel, un ratio de 40 % d’employés d’ethnie tutsie et 60 % d’ethnie hutue. Ces informations devaient être transmises aux autorités. Nous ne connaissions pas l’ethnie de nos 105 employés burundais et nous ne voulions pas la connaître. Nous recrutons notre personnel sur des seuls critères de compétence.

Nous avions vu venir le problème. En 2017, une révision constitutionnelle a imposé ce fichage ethnique dans un certain nombre d’administrations publiques. Les ONG n’étaient pas concernées.

La situation s’est tendu le 1er octobre dernier, lorsque notre activité a été suspendue et que l’on nous a demandé de nous soumettre à cette procédure de fichage. Pendant trois mois, nous avons discuté avec des ministères, dont celui de la santé, mais pas avec celui de l’intérieur. Nous avons évalué qu’il n’y avait pas de possibilité d’infléchir cette décision.

Quelles sont les conséquences de ce départ?

J-P. D.: Nous travaillions depuis 26 ans au Burundi, dans l’accompagnement des enfants handicapés victimes de violences et exclus du système scolaire, dans les soins de réadaptation et la formation des personnels de santé. Ce sont autant d’actions qui se sont arrêtées le 1er janvier. Cela a été aussi une décision extrêmement douloureuse de devoir licencier 105 employés burundais, dont certains travaillaient pour Handicap International depuis longtemps. Ils ont perçu les indemnités auxquelles ils avaient droit.

Aujourd’hui, nous avons encore deux expatriés sur place, sur les huit qui travaillaient au Burundi. Ils finalisent la fermeture de notre implantation et partiront à la fin du mois. Ils n’ont pas, pour l’instant, subi de pression particulière de la part des autorités.

Ce départ est-il coordonné avec d’autres organisations?

J-P. D.: Bien entendu, nous avons averti de notre décision les bailleurs de fonds de nos programmes de développement, c’est-à-dire la DGD belge, l’AFD pour la France et le programme Echo pour l’Europe. Ces trois organismes nous ont soutenus dans notre volonté de ne pas franchir de ligne rouge en acceptant les conditions qui nous étaient imposées.

Depuis octobre, nous partageons nos informations avec d’autres ONG, mais nos démarches respectives auprès des autorités ont été individuelles. Aujourd’hui, des ONG se sont conformées à la nouvelle loi. Il faut dire que certaines n’employaient pas de personnel burundais et donc n’étaient pas concernées par cette mesure de « fichage ethnique ». Certaines, à l’avenir, pourraient être tentées de n’employer que des expatriés.

Recueilli par Pierre Cochez

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher