topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Espoir de justice pour un opposant rwandais assassiné Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Human Rights Watch, 16 janvier 2019

Une enquête s’est ouverte en Afrique du Sud pour le meurtre de Patrick Karegeya

Il y a encore une chance que justice soit faite pour le meurtre du colonel Patrick Karegeya, un dissident rwandais retrouvé assassiné dans sa chambre d’hôtel à Johannesbourg, en Afrique du Sud, le 1er janvier 2014.

L’enquête judiciaire sur le meurtre du colonel Karegeya s’est ouverte aujourd’hui, le 16 janvier, à Johannesbourg. Personne n’a été inculpé, et les principaux suspects ont fui le pays, mais le procureur en chef Yusuf Baba prévoit d’entendre 30 témoins, parmi lesquels les officiers de police qui ont enquêté sur l’affaire, et des membres du personnel de l’hôtel. Le neveu du colonel Karegeya, David Batenga, est le dernier à avoir vu l’exilé rwandais le jour de sa mort. « Cela fait bien trop longtemps que nous attendons ce jour. J’espère que justice sera faite », a déclaré ce dernier à Human Rights Watch. Une fois l’enquête judiciaire terminée, Yusuf Baba décidera ou non de renvoyer le dossier pour l’ouverture d’une procédure pénale et l’organisation d’un procès.

De 1994 à 2004, le colonel Karageya dirigeait les services de renseignement extérieur du Rwanda. Il a été emprisonné deux fois, en 2005 et 2006, avant de fuir en Afrique du Sud en 2007. Il a été rejoint sur place par l’ancien chef d’état-major de l’armée Kayumba Nyamwasa, et ensemble ils ont fondé un parti d’opposition en exil, le Congrès national rwandais (Rwanda National Congress, RNC). Kayumba Nyamwasa a survécu à une tentative d’assassinat en Afrique du Sud en 2010.

Le risque de menaces, de disparitions forcées, d’arrestations illégales, de placement en détention et d’actes de torture qui pèse sur les dissidents politiques au Rwanda reste bien trop réel. De nombreux anciens représentants du parti au pouvoir, le Front patriotique rwandais (Rwandan Patriotic Front, RPF) qui se sont retournés contre le président Kagame ont été la cible d’attentats et de menaces au cours de ces dernières années, bien que le gouvernement nie systématiquement être impliqué.

Le 14 janvier 2014, quelques jours après le meurtre de Patrick Karegeya, le bureau du président Kagame a publié le commentaire suivant sur Twitter : « Ceux qui critiquent le Rwanda savent jusqu’où ils iront pour protéger leur nation ». Le même jour, Kagame a prononcé un discours en public dans lequel il a pratiquement cautionné le meurtre de Patrick Karegeya, affirmant que « quiconque trahit le pays en paiera le prix ».

L’enquête sur le meurtre du colonel Karegeya représente un pas important pour la justice. Le gouvernement rwandais devrait coopérer pleinement avec cette procédure. En parallèle, les pays accueillant des réfugiés et demandeurs d’asile rwandais, qui continuent à craindre légitimement pour leur sécurité, devraient garantir leur protection.

Lewis Mudge

Chercheur senior, division Afrique

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher