topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi prêt à participer au 20ème Sommet de l’EAC après moult hésitations Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

PANA, 17 janvier 2019

Bujumbura, Burundi - Le 20ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat de la Communauté d’Afrique de l’Est/East african community (CAE/EAC), maintes fois reporté l’année dernière faute de quorum suffisant, aura finalement lieu le 1er février prochain à Arusha, en Tanzanie, cette fois avec la participation du Burundi, a confirmé, jeudi, une source proche de la Présidence de la République à Bujumbura.

Fin novembre dernier, le 20ème sommet avait été reporté « sine die » à cause du désistement du Burundi dont la crise politique interne suite aux élections controversées et émaillées de violences de 2015 était l’un des points à l’ordre du jour.

Le chef de l’Etat ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, celui de la Tanzanie, John Pombe Magufuli, et leur homologue du Kenya, Uhuru Kenyatta, avaient, par contre, fait le déplacement d’Arusha, tandis que le Rwanda et le Soudan du sud s’étaient fait représenter à des niveaux ministériels au moment où la chaise du Burundi était vide de toute présence.

Un nouveau rendez-vous avait été pris pour le 27 décembre dernier avant d’être reporté, cette fois, au 1er février prochain.

Entre ces différents reports, le Burundi a continué à exiger un « sommet extraordinaire » de la Communauté sur le différend qui l’oppose au Rwanda voisin, les deux pays s’accusant de déstabilisation réciproque.

La Présidence ougandaise a déjà signifié qu’un tel sommet extraordinaire n'est envisageable qu'à condition d’être avalisé par tous les chefs d’Etat de la Communauté.

Le Burundi sera représenté « à un niveau ou un autre », a assuré Ndenzako Karerwa, le porte-parole du chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, en réaction à une nouvelle invitation émanent de la présidence en exercice de l’Ouganda.

Le président burundais n’est sorti du territoire national qu’une seule fois depuis la crise électorale et la tentative de putsch militaire de 2015 qui a failli ébranler son régime.

En juillet 2017, le chef de l’Etat burundais avait franchi la frontière pour une rencontre avec son homologue tanzanien, John Pombe Magufuli sur des questions de coopération bilatérale.

L’ancien chef d’Etat tanzanien, Benjamin William M’Kapa, assure la médiation dans la crise burundaise depuis bientôt trois ans, sous l’égide de la Communauté d’Afrique de l’Est, sans pour le moment de résultats palpables.

On rappelle que la Communauté est-africaine (plus de 140 millions de consommateurs potentiels) est largement en retard sur ses objectifs qui prévoyaient une fédération politique intégrale, en 2015, passant par un marché commun des biens, du travail et des capitaux, en 2010, et une monnaie commune en 2012.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher