topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des réfugiés congolais dans la galère à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 17/08/2008 

Bujumbura, Burundi - Une centaine de demandeurs d’asile congolais campent depuis des semaines à la belle étoile, sans aucune assistance humanitaire, en face des bureaux du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans la capitale burundaise, a- t-on constaté, dimanche, sur place.

Aucune visite ne leur aurait été rendue à ce jour et les demandeurs d’asile, qui disent avoir fui l’insécurité persistante à l’est de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, en veulent beaucoup aux autorités burundaises et au HCR pour "non assistance à personne en danger", ont-ils confié amèrement à la PANA.

L’unique abri à la disposition des réfugiés est un grand arbre sous lequel ils s’abritent d’un soleil estival accablant et sur lequel ils accrochent quelques maigres biens contenus dans des sachets usés.

La ration alimentaire fait cruellement défaut et quelques femmes préparaient à même le sol la pâte de manioc, sans aucun autre accompagnement, lors de notre passage dans le site de fortune.

"C’est grâce à la générosité des passants que, là aussi, on a trouvé à manger", a-t-on encore appris de l’un des chefs du site.

Les conditions de vie déjà précaires sont rendues encore plus graves par le recours obligé aux eaux usées d’un caniveau situé le long d’un grand axe routier bordant le site improvisé de ces réfugiés.

La sale eau sert à boire, à faire la cuisine, à laver les habits et le corps, comme on l’a encore constaté sur les lieux.

Des cas de diarrhée seraient très fréquents parmi les demandeurs d’asile congolais dont beaucoup sont des femmes et enfants en bas âge, ont-ils encore fait savoir.

Les femmes connaîtraient des problèmes d’accouchement et trois d’entre elles auraient déjà perdu des grossesses dans cette galère des abords du HCR, d’après toujours les témoignages des concernées en piteux état physique et moral.

Les gouvernements congolais et burundais, ainsi que le HCR, n’auraient, pour le moment, que des solutions de long terme à proposer aux réfugiés.

Une rencontre tripartite a eu lieu le 14 août dernier à Bujumbura et a débouché sur l’engagement à recenser les réfugiés congolais et burundais dans les pays d’asile à rapatrier le moment venu.

On estime déjà à quelque 20.000 réfugiés congolais de longue date vivant sur le sol burundais.

Le nombre de réfugiés burundais vivant en RDC voisine est, par contre, mal connu.

Les réfugiés burundais qui bénéficient de plus d’attention se comptent par centaines de milliers en Tanzanie voisine.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher