topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Appel à de "commémoration collective" du passé "sanglant" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 29/01/2019 – Source Xinhua

Burundi : le Conseil National pour l'Unité Nationale encourage le gouvernement à l'établissement des journées de "commémoration collective"

Le président du Conseil National pour l'Unité Nationale et la Réconciliation, l'ambassadeur Guillaume Ruzoviyo, a encouragé mardi soir le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza, à l'établissement des journées de "commémoration collective" sur les crises du passé "sanglant" afin d'accélérer le processus de réconciliation au Burundi.

Dans une interview exclusive accordée à Xinhua en marge de la clôture d'une réunion organisée par la nouvelle équipe de la Commission Vérité Réconciliation (CVR) à l'intention des partenaires nationaux, M. Ruzoviyo réagissait par rapport aux "fractures identitaires d'allure politico-ethnique" constatées par la CVR lors de la commémoration des crises du 29 avril 1972 et du 21 octobre 1993.

Créée par une loi promulguée le 6 novembre 2018, la CVR est chargée notamment d'enquêter et établir la vérité sur les violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises durant la période allant du 26 février 1885 au 4 décembre 2008, date de la fin de la belligérance armée.

Pour lui, comme le gouvernement du Burundi a décidé de prendre en main la question de l'unité nationale et de la réconciliation, il faudrait lui laisser cette possibilité de pouvoir établir "ces faits néfastes" notamment en établissant des sépultures dignes des restes humains ; mais aussi établir des journées de commémoration collective.

"Il faut rompre à tout prix avec des journées de commémoration à base d'appartenance ethnique où chaque ethnie organise en catimini sa propre commémoration. Non, il faut absolument des journées nationales de commémoration à une date bien établie pour les violations graves des droits de la personne humaine au Burundi", a-t-il recommandé.

Une telle étape dans le processus de réconciliation nationale, a-t-il poursuivi, serait consolidée par l'érection des "monuments collectifs d'envergure nationale" sur les crises du passé.

"Il faut éviter des monuments qui divisent les Burundais ; raison pour laquelle toutes les forces vives de la Nation doivent soutenir le gouvernement burundais dans la prise en charge de toutes ces initiatives participant à la consolidation de la cohésion nationale", a-t-il insisté.

A ses yeux, la CVR burundaise devrait s'inspirer de la CVR sud-africaine qui, grâce notamment au charisme politique et la vision unitaire de Nelson Mandela, a réussi à faire "transcender les anciens clivages" entre les communautés raciales du pays.

Selon l'article 269 de la constitution en vigueur promulguée le 7 juin 2018, le Conseil National pour l'Unité Nationale et la Réconciliation, est un organe consultatif chargé de "mener des réflexions et de donner des conseils sur toutes les questions essentielles" relatives à l'unité, à la paix et à la réconciliation nationale, en particulier celles ayant trait aux missions prioritaires des institutions. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher