topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

POUR LE FIL COMPLET DES INFORMATIONS : CLIQUEZ SUR « TOUTE L’ACTUALITÉ » [MENU DE GAUCHE] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un homme âgé, accusé de sorcellerie, tabassé par des policiers au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

France 24, 22/02/2019

Une série de vidéos amateur montrant un homme âgé frappé par des policiers fait scandale depuis mercredi 20 février sur les réseaux sociaux burundais. À plus de 70 ans, la victime accusée de sorcellerie a reçu des coups de bâton et a dû faire une série de pompes en public. Depuis, le gouvernement a dénoncé ces pratiques "inhumaines" et annoncé avoir arrêté les policiers et le gouverneur impliqués.

Mercredi 20 février, un homme accusé d’être un "sorcier" et d’être responsable de la mort d’une petite fille a été frappé et humilié en public par plusieurs policiers, dans la localité de Mugara, à 70 km au sud de Bujumbura. La scène a été filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux, notamment par des activistes et des opposants au pouvoir en place.

La rédaction des Observateurs de France 24 a été alertée et a pu faire traduire le contenu de ces images, dans lesquelles la langue kirundi est parlée.

"Cherchez-moi une bonne machette pour lui couper le cou", dit notamment un policier. "Mets tes jambes ici (sur le mur, ndlr), en haut (sur le mur, ndlr) ! Enlève tes sandales ! Fais vite !", lui ordonnent plusieurs membres des forces de l’ordre.

Ces images et une vidéo montrant le gouverneur de la province de Rumonge, Juvénal Bigirimana, ont pu être authentifiées par des résidents interrogés par l’AFP. Ce dernier s’adresse à une foule sur le parvis d’un bâtiment, le "Bureau de la Colline de Mugara".

"Vous avez entendu ce qu’il s’est passé à Mugara. Il y a un enfant qui a eu un problème (de santé, ndlr). Par la suite, (vous) les habitants de Mugara, vous avez commencé une chasse à l’homme et ce vieil homme était l’une de vos cibles. Peu après, cet enfant en question est décédé. Ce vieil homme a fui vers où ? Vers les forces de l’ordre. Ces forces de l’ordre l’ont sérieusement interrogé pendant un moment jusqu’à ce qu’il avoue. Et il a dit lui-même : "je suis un sorcier".", a-t-il déclaré.

Des policiers "ennemis du Burundi" ?

Dans un tweet publié jeudi 21 février, le ministère burundais de la Sécurité publique a indiqué que les policiers ont torturé cette homme "de façon inhumaine", qu’ils ont été identifiés, arrêtés et qu’ils opéraient "sur commande des ennemis du Burundi".

Dans l’optique d’obtenir plus de détails sur ces policiers, le gouverneur et les “ennemis” du pays mis en cause, la rédaction des Observateurs de France 24 a tenté de joindre le ministère de la Sécurité publique, sans succès. Nous publierons sa réponse quand elle nous parviendra.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher