topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Burundi peine à trouver une solution à la crise énergétique nationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 14 mars 2019

La transformation structurelle durable de l’économie en butte à la crise énergétique au Burundi

Bujumbura, Burundi - La construction, la réhabilitation et/ou l’extension des infrastructures énergétiques est l’un des préalables à la transformation structurelle durable de l’économie au Burundi où environ 98 % de la population, aussi bien urbaine que rurale, utilisent aujourd’hui encore le bois et le charbon de bois comme source d’énergie.

L'utilisation du bois comme source d’énergie accentue le déboisement estimé à 2% par an, référence faite au «Plan national de développement du Burundi » (PNB 2018-2027).

Dans l’ensemble, le Plan montre que le secteur de l'énergie est dominé essentiellement par les énergies traditionnelles (bois, charbon de bois, biomasse) et, dans une moindre mesure, par l'énergie moderne (l'électricité et les produits pétroliers).

Dans le détail, environ 98 % de la population burundaise, aussi bien urbaine que rurale, utilisent le bois et le charbon de bois comme source d’énergie surtout pour le chauffage et la cuisson des aliments; ce qui accentue le déboisement estimé à 2% par an.

L’on apprend encore que sur un potentiel hydroélectrique évalué à 1.700 Mégawatts (MW), seuls 300 MW sont techniquement et économiquement exploitables.

Pour le moment, la puissance électrique installée est proche de 50 MW dont 32,9 MW de production nationale d’origine hydraulique.

En réalité, les données du Plan décennal montrent que la consommation électrique est très faible, car inférieure à 30 KWh/habitant/an, ce qui est en-dessous de la moyenne africaine estimée à 150 KWh/habitant/an.

Quant au taux d’accès à l'électricité, il est actuellement estimé à moins de 5% de la population et le nombre de ménages ayant accès à l'électricité est évalué à 7%, correspondant à 52,1% des ménages urbains et à 2% des ménages ruraux.

Au chapitre des défis du secteur, le Plan met en exergue l’accroissement de l’offre énergétique, la pression démographique, la réhabilitation et la construction des infrastructures, la maîtrise des pertes énergétiques et des coûts de production, la maîtrise des coûts des produits pétroliers ou encore le renforcement des capacités du personnel du secteur énergétique.

D’un autre côté, il y a les défis de la diversification des sources d’énergie, l'entretien et la maintenance des équipements énergétiques, l'utilisation rationnelle des sources d'énergie traditionnelle (le bois, charbon de bois) et l’atténuation des perturbations climatiques.

Le Plan préconise des solutions passant par la maîtrise de la production de l’énergie et la diminution de son coût pour faciliter le développement des activités transformatrices et de services.

D’autres alternatives pour l’augmentation de la production énergétique passent par le développement de l’énergie solaire, de la biomasse et de l’énergie éolienne.

Quant à la branche «électricité, gaz et eau», le Plan préconise une croissance tirée essentiellement par les programmes de construction des centrales hydroélectriques tant au niveau national que régional.

Au niveau national, en plus des centrales hydroélectriques en cours de construction, il est prévu l’aménagement des centrales hydroélectriques sur les grandes rivières du pays comme Ruzibazi pouvant produire 17 MW, Kagunuzi (12 MW), Kabu (20 MW) et Jiji-Murembwe (50 MW).

Au niveau régional, le Plan mise sur la poursuite des travaux de construction des centrales hydroélectriques régionales (Rusumo Falls : 80 MW, Ruzizi III : 147 MW) communes au Burundi, au Rwanda, à l’Ouganda et la Tanzanie.

La solution à la crise énergétique nationale est encore attendue du tirage des lignes dans le cadre de la politique d’ouverture au marché régional de l’électricité dont la ligne Haute tension (HT) de 220 KV qui doit relier le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. Une autre ligne HT 220 KV doit relier l’Est de la République démocratique du Congo au Burundi.

Le Plan note que la crise énergétique au Burundi retarde l’exploitation d’un potentiel minier important, principalement le nickel, le vanadium, les phosphates et la carbonatite, l’or, la cassitérite et ses minéraux accompagnateurs, les platinoïdes, les terres rares, les divers minéraux industriels et les combustibles minéraux tels que la tourbe et les indices d’hydrocarbures.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher