topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
HRW appelle les autorités burundaises à cesser de harceler des élèves Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Human Rights Watch, 19 mars 2019

Emprisonnées au Burundi pour des gribouillages sur une photo du Président

Les autorités devraient cesser de harceler des élèves et plutôt se concentrer sur les violations des droits humains

Tandis que la répression se poursuit au Burundi à l’encontre de quiconque ose critiquer le président Pierre Nkurunziza, les autorités ont montré à quel point elles sont susceptibles lorsqu'elles ont arrêté sept élèves la semaine dernière. Les enfants étaient accusés d’avoir griffonné la photo du président dans leurs manuels scolaires.

Après leur arrestation, les enfants ont été traduits devant le procureur de la province de Kirundo. Un jeune garçon de 13 ans, n'ayant pas atteint l'âge de responsabilité pénale, a été libéré. Six filles, cependant, ont été emmenées à la prison du poste de police local. Trois d’entre elles ont ensuite été relâchées, mais les trois autres, des adolescentes de moins de 18 ans, sont restées en prison ce week-end et ont été accusées lundi d'outrage envers le chef de l'État. Elles risquent de passer jusqu'à cinq ans en prison si elles sont reconnues coupables.

Les filles, a déclaré samedi le père de l’une d’entre elles, ne mangent pas tellement elles ont peur.

Ce n’est pas la première fois que des administrateurs d’école et les autorités répriment des enfants pour des gribouillages. En 2016, des agents des services de renseignement burundais ont arrêté huit élèves d’une école secondaire et les ont également accusés d'avoir insulté le chef de l'État pour avoir dessiné et griffonné des phrases comme « Dégagez » ou « Non au 3ème mandat » sur une photo du président Nkurunziza dans un livre scolaire. La même année, des centaines d’enfants ont été expulsés de plusieurs écoles pour avoir gribouillé sur la photo du visage du président dans des livres scolaires.

Avec tant de crimes réels commis au Burundi, il est tragique que les autorités poursuivent des enfants pour des gribouillis.

Depuis avril 2015, le pays a connu les affres d’une crise politique et des droits humains déclenchée par la décision controversée de Nkurunziza de se présenter pour un troisième mandat. Depuis lors, les services de sécurité et les Imbonerakure, la ligue de jeunes affiliée au parti au pouvoir, ont tué, arrêté arbitrairement, enlevé, battu, violé et intimidé des opposants politiques réels ou supposés en toute impunité.

Les autorités devraient s'attacher à faire en sorte que les auteurs de violations graves des droits humains rendent des comptes, plutôt que d'emprisonner des écolières pour des griffonnages.

Lewis Mudge

Directeur, Afrique centrale

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher