topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Problème lié à l'accès à la sécurité sociale en Afrique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 19/03/2019 – Source Xinhua

Le problème lié à l'accès à la sécurité sociale en Afrique est "fondamentalement institutionnel", selon un expert burundais (INTERVIEW)

Le problème lié à l'accès à la sécurité sociale en Afrique est "fondamentalement institutionnel", a déclaré lundi à Bujumbura le Burundais Frédéric Ntimarubusa, secrétaire générale de l'Association de la sécurité sociale de l'Afrique centrale et orientale (ECASSA), lors d'une interview accordée à Xinhua.

Ancien directeur général de l'Institut national de sécurité sociale (INSS) du Burundi, M. Ntimarubusa s'exprimait en marge des travaux d'un atelier de renforcement des capacités consacré à "l'extension de la protection sociale" aux travailleurs migrants ainsi qu'aux leurs familles dans la région africaine couverte par l'ECASSA, basée à Arusha, dans le nord de la Tanzanie.

Aujourd'hui, particulièrement dans cette région couverte par l'ECASSA, une grande partie des habitants opérant dans les secteurs informels "n'a pas encore accès à la sécurité sociale", a-t-il révélé.

Selon lui, la problématique de la sécurité sociale en Afrique est "fondamentalement institutionnelle", car les pays africains, qui gèrent des systèmes de sécurité hérités des régimes coloniaux, n'ont pas en revanche su évoluer.

Après 60 ans d'indépendance, il est temps pour l'Afrique d'enclencher un élan pour accélérer l'extension de la couverture de la société sociale, a affirmé M. Ntimarubusa, évoquant une réelle volonté politique dans différents pays de la région.

Si on regarde de près un pays comme le Kenya, on découvre au niveau des quatre piliers de l'agenda du gouvernement actuel l'existence de la couverture-maladie universelle, avec un budget estimé à "plus de 900 millions de dollars américains consacrés à l'effort ad hoc", a-t-il fait savoir.

La Tanzanie est un autre pays africain "bien embarqué" dans ce processus menant vers la couverture universelle de la sécurité sociale, a-t-il poursuivi, avant de souligner que la réforme du code de protection sociale en cours dans ce pays pour l'étendre à toute la population augure de bonnes perspectives d'espoir en la matière.

Evoquant la situation dans son pays, le Burundi, M. Ntimarubusa a déclaré que l'adoption d'une politique nationale de protection sociale en 2011, la mise en place de la Commission nationale de protection sociale et des stratégies conséquentes sont des "atouts importants" permettant d'espérer que le système de sécurité sociale géré par l'Institut national de sécurité social (INSS) va s'étendre vers le secteur informel avec un focus sur le milieu rural abritant "l'immense" majorité de la population burundaise.

Selon le secrétaire général de l'ECASSA, le premier Forum africain de la protection sociale, visant également à promouvoir l'extension de la couverture de la sécurité sociale en Afrique, se tiendra vers la fin du mois de mars à Addis-Abeba, en Ethiopie. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher