topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Amnesty accuse le pouvoir burundais de vouloir réduire au silence les médias Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Amnesty International, 30 mars 2019

Burundi. Les autorités tentent de réduire au silence les médias avec l’interdiction de la BBC et le maintien de la suspension de la VOA

Réagissant à la décision du gouvernement burundais d’interdire à la British Broadcasting Corporation (BBC) de mener des activités dans le pays, et de maintenir la suspension de la Voice of America (VOA) jusqu’à nouvel ordre, Sarah Jackson, directrice régionale adjointe pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l'Afrique et les Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré :

« Le retrait de l’autorisation d'exploitation de la BBC et le maintien de la suspension de la VOA sont les nouvelles mesures éhontées prises par les autorités burundaises pour réduire au silence les médias.

« Le gouvernement a également interdit à tous les journalistes du pays de fournir des informations pouvant être diffusées par la radio BBC ou par la VOA. Cette décision n’est rien d’autre qu’un stratagème de plus visant à réprimer la liberté d'expression, qui est assiégée depuis le début de la crise politique, en avril 2015.

« Les autorités du Burundi doivent cesser de mépriser les médias et rétablir immédiatement les services de diffusion radiophonique de la BBC et de la VOA, qui sont indispensables pour garantir l’indépendance et la diversité des médias dans le pays et pour le respect du droit à l’information de la population. »

Complément d’information

L’autorité burundaise de régulation des médias, le Conseil national de la communication (CNC), a annoncé aujourd’hui que l’autorisation d'exploitation de la BBC lui avait été retirée, et que la suspension d’exploitation de la VOA était maintenue dans le pays « jusqu'à nouvel ordre ».

Leur autorisation de diffuser avait été suspendue en amont du référendum de mai 2018, car les deux radios étaient accusées de ne pas respecter la législation relative aux médias. Le CNC était dans un premier temps intervenu en avril 2018 pour contester une interview diffusée par la BBC. À présent, le CNC accuse la BBC n’avoir diffusé un documentaire qualifié de « calomnieux » et d'« accablant » pour le pays. Le CNC reproche à la VOA d'avoir maintenu au sein de sa rédaction un journaliste burundais visé par un mandat d'arrêt émis par le Burundi, les autorités du pays l’accusant d’avoir participé au putsch manqué du 13 mai 2015.

Les journalistes burundais ou étrangers se trouvant sur le territoire national du Burundi ont reçu l’interdiction de fournir des informations pouvant être diffusées par la BBC ou par la VOA.

Ces mesures interviennent dans un contexte de sévères restrictions imposées aux médias indépendants et à la société civile depuis 2015.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher