topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Soudan : Le président Omar el Béchir a démissionné, selon plusieurs sources Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News11/04/2019 – Source Reuters

Le président soudanais Omar el Béchir, au pouvoir depuis 1989, a démissionné sous la pression de la rue et de l’armée et des consultations sont en cours pour mettre sur pied un conseil de transition militaire appelé à diriger le pays, ont déclaré jeudi plusieurs sources gouvernementales et un ministre d’une province.

“Des consultations ont lieu en ce moment en vue de la formation d’un conseil militaire chargé d’assumer le pouvoir à la suite de la démission du président Béchir”, a déclaré à la chaîne Al Hadath le ministre de la Production et des Ressources économiques du Nord-Darfour, Adel Mahjoub Hussein.

Des sources soudanaises ont confirmé ces informations et dit à Reuters que le président Béchir était assigné à résidence, “sous bonne garde”.

Mais une personnalité de l’opposition, Omar Saleh Sennar, a déclaré à Reuters que l’organisation à la pointe de la contestation contre le régime Béchir n’accepterait qu’un gouvernement civil composé de personnalités de l’opposition.

“Nous n’accepterons qu’un gouvernement de transition civil composé d’éléments parties prenantes de la Proclamation de la liberté et du changement”, a-t-il dit en faisant allusion à une proclamation explicitant les revendications de la SPA (Association des professionnels du Soudan).

Les forces armées doivent sous peu faire une “annonce importante”, a rapporté dès le début de la matinée la télévision nationale, tandis que des unités militaires prenaient position sur les ponts du Nil et les grandes artères de la capitale.

ONZE MORTS MARDI

Plusieurs dizaines de milliers de Soudanais sont descendus dans les rues du centre de Khartoum jeudi en faisant la fête, dansant et scandant des slogans anti-Béchir. “Il est tombé, nous avons gagné!”, ont crié des contestataires qui observent un sit-in devant le siège du ministère de la Défense.

La télévision et la radio nationales ont diffusé de la musique patriotique.

Les manifestations se succèdent au Soudan depuis le 19 décembre. Au départ, les contestataires dénonçaient la forte hausse du prix du pain et l’inflation, dans un contexte de grave crise économique provoquée en partie par des années de sanctions américaines et par la perte d’une bonne partie des revenus pétroliers depuis la sécession du Soudan du Sud en 2011.

Peu à peu, le mouvement a tourné à la contestation politique contre le président Béchir.

La crise politique a pris un tournant au cours du week-end dernier, des milliers de manifestants entamant un sit-in devant le complexe du ministère de la Défense, où Omar el Béchir a sa résidence.

Des affrontements ont éclaté mardi entre des soldats cherchant à protéger les manifestants et des membres des services de sécurité et des renseignements cherchant à les disperser. Au moins 11 personnes ont péri dans ces heurts, dont six membres des forces armées, a déclaré le ministre de l’Information, citant un rapport de police.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher