topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

POUR LE FIL COMPLET DES INFORMATIONS : CLIQUEZ SUR « TOUTE L’ACTUALITÉ » [MENU DE GAUCHE] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La parole politique interdite dans les Eglises catholiques du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 21 avril 2019

Bujumbura, Burundi - Le dimanche de Pâques a coïncidé avec l’entrée en vigueur d’une mesure de la Conférence des évêques catholiques du Burundi (CECAB) portant interdiction formelle aux célébrants de « donner l’autorisation à certains fidèles ou à des personnalités de passage, de prendre la parole pendant la messe, alors que cela n’est pas prévu par le rituel de la messe ».

Plusieurs religions sont pratiquées au Burundi et offrent une importante tribune pour passer des messages.

Les statistiques officielles font état de 60% de catholiques, 15% de protestants, 5% de musulmans et 20% de croyances indigènes.

Dans une déclaration, la puissante Eglise catholique du Burundi appelle les prêtres et autres célébrants à « respecter les normes liturgiques pour la sauvegarde de la dignité de la célébration de l’eucharistie ».

Dans la paroisse, « c’est le curé qui, sous la responsabilité de l’Evêque diocésain, doit veiller au respect des normes liturgiques dans la célébration des sacrements en général et dans la célébration de l’Eucharistie en particulier », souligne la déclaration.

« Il se fait malheureusement qu’il y a des célébrants qui, tout en étant conscients de leur responsabilité de respecter et de faire respecter les normes liturgiques, ont pris l’habitude de donner l’autorisation à certains fidèles ou à des personnalités de passage de prendre la parole, alors que cela n’est pas prévu par le rituel de la messe », déplore la même déclaration.

Dans certaines paroisses, « des prêtres tombent sous la tentation des dons reçus, promis ou attendus, ou à cause des relations personnelles estimées quelque peu obligeantes et ils cèdent ainsi à la pression morale et violent les normes liturgiques », poursuit la même source.

En outre, « il y a des fidèles laïcs ou d’autres personnalités qui, se fondant sur leur statut social, croient avoir le droit d’intervenir à l’Eglise lorsqu’ils participent à la Messe, comme si la célébration eucharistique pouvait se confondre avec une réunion quelconque ou n’importe quelle autre assemblée de prières ».

Or, «il n’est pas licite à un prêtre célébrant d’accorder la parole à un fidèle laïc ou à toute autre personne en dehors de ce qui est prévu par le rituel pour la célébration eucharistique».

L’Eglise catholique du Burundi concède que s’il apparaît nécessaire qu’un laïc transmette des informations ou présente un témoignage de vie chrétienne aux fidèles, «qu’il le fasse en dehors de la Messe».

La radio publique a signalé le chef deINAl’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, parmi les fidèles protestants de l’«Eglise du Rocher », dans sa province natale de Ngozi (Nord), sans les habituels larges extraits de sa prise de parole à pareille occasion.

Par contre, le premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a été cité par la radio publique, appelant, dans une Eglise de Bujumbura, à se préparer aux prochaines élections générales de 2020, «dans le calme et la sérénité».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher