topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

POUR LE FIL COMPLET DES INFORMATIONS : CLIQUEZ SUR « TOUTE L’ACTUALITÉ » [MENU DE GAUCHE] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le gouvernement veut recruter lui-même les employés des ONG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

La Libre Belgique, 13 mai 2019

Le Conseil des ministres du président Pierre Nkurunziza a examiné vendredi 10 mai la création d’un comité de recrutement du personnel local pour les ONG étrangères au Burundi, afin de leur imposer d’engager plus de Hutus.

Ayant plongé le Burundi dans la misère – on y meurt de faim, aujourd’hui – le président Pierre Nkurunziza et son parti CNDD-FDD tentent de compenser le mécontentement croissant de la population en favorisant l’emploi de leurs partisans. Or, en raison de la crise économique, les ONG étrangères sont une source importante d’emplois locaux bien rémunérés.

Refus des ONG d’établir des quotas ethniques

D’octobre à décembre derniers, les autorités du régime Nkurunziza avaient tenté de forcer la main des ONG étrangères en leur imposant des quotas ethniques comparables à ceux appliqués dans l’administration (60% de Hutus, 40% de Tutsis) depuis l’Accord de paix d’Arusha, qui avait mis fin à la guerre civile (1993-2005) entre les deux ethnies. Sans réelle base légale, puisque l’idée en avait été émise par le Conseil national de Sécurité, le 28 septembre 2018, qui est un organe « consultatif », sans avoir été avalisée par le parlement. Le gouvernement Nkurunziza l’avait endossée le 2 octobre 2018.

La plupart des ONG avaient refusé de passer cette « ligne rouge » du recensement ethnique de leurs employés dans un pays où le dernier conflit ethnique avait fait 300.000 morts.

Les Hutus ont moins accès à la formation

Le gouvernement reproche aux ONG le fait que leurs employés locaux seraient majoritairement tutsis – sans préciser comment ils le savent, en l’absence de mention ethnique sur la carte d’identité ou l’état civil et en l’absence de législation précisant comment on est l’un ou l’autre. L’ethnie est, essentiellement, un sentiment d’appartenance.

Les ONG se défendent en indiquant qu’elles engagent sur base des compétences. Or, au bout de 14 ans de pouvoir, le président Nkurunziza, bien qu’ayant été enseignant, n’a toujours pas amélioré la formation des cadres et agents. Les Hutus n’ont donc, à cet égard, pas avancé depuis l’arrivée au pouvoir du CNDD-FDD en 2005.

Le CNDD-FDD a écarté ses intellectuels

Les Tutsis bénéficient de l’héritage d’une longue domination sur l’Etat: ils ont généralement bénéficié de meilleures formations et arrivent souvent en tête des concours.

En outre, ceux des Hutus qui ont accédé à des formations et ont fait des études à l’étranger sont aujourd’hui largement partis en exil en raison de la répression exercée par le CNDD-FDD. Contre ses opposants mais aussi contre les siens: alors que, dès le départ, il comptait peu d’universitaires, ce parti les a en effet minorisés en son sein, au profit des anciens « généraux » du maquis. Il les a même persécutés comme « frondeurs » lorsqu’ils ont protesté, début 2015, contre l’intention de Pierre Nkurunziza de se présenter à un troisième mandat malgré l’interdiction expresse qu’en fait l’Accord de paix d’Arusha.

Après les ONG, ce sera le tour des asbl

Puisque les ONG ne veulent pas procéder à un fichage ethnique de leurs employés locaux pour prouver qu’elles recrutent bien 40% de Hutus, le gouvernement veut s’en charger pour elles. Cette perspective est évidemment mal acceptée par les ONG qui, outre le manque de compétence à redouter, se soucient peu d’installer des agents du CNDD-FDD dans leurs bureaux.

Cela entraînera-t-il de nouveaux départs d’ONG du Burundi – d’autant qu’après les ONG, ce sera au tour des asbl de passer par ce système, ont prévenu les autorités ? Les trois quarts de l’aide étrangère au Burundi passe par des ONG et asbl, en raison des crimes graves dont s’est rendu coupable le régime contre sa population.

Par Marie-France Cros.

 

 
Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher