topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un média burundais dénonce la collaboration entre Imbonerakure et FDLR Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

La Libre Belgique21 mai 2019

La milice du parti au pouvoir à Bujumbura, les Imbonerakure, s’est associée à des FDLR (rébellion hutue rwandaise issue des génocidaires) pour mener des attaques contre des civils dans le sud du Rwanda et le nord du Burundi, dénonce BurundiDaily.net. Une stratégie de la tension ?

Selon le média burundais, « de nombreux cas de vols et d’assassinats imputés à ces deux milices coalisées sont quotidiennement signalés des deux côtés de la frontière: du bétail pillé, des ménages entiers mis à sac, des innocents tués ».Et « les autorités burundaises laissent faire ».

La milice burundaise – dénoncée comme telle par l’Onu – est devenue, depuis 2015 et le coup de force du président Pierre Nkurunziza pour se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats autorisés par l’Accord de paix d’Arusha, le fer de lance de la répression qui a fait plusieurs milliers de morts et 430.000 réfugiés à l’extérieur, pour un pays de 11 millions d’habitants. Les FDLR, quant à eux, ensanglantent l’est du Congo, où ils se sont constitués, il y a 25 ans, à partir de la milice génocidaire rwandaise Interahamwe et de l’armée hutue rwandaise vaincue, qui avait participé au génocide des Tutsis du Rwanda en 1994 (un million de morts sur une population d’alors 8 millions d’habitants).

Formation en RDCongo

A la fin 2018, des miliciens burundais Imbonerakure ont été envoyés se « former » à l’est du Congo, au côté des FDLR, et y mener des attaques contre des opposants au régime de Bujumbura réfugiés au Kivu.

Environ 200 Imbonerakure seraient rentrés au pays début 2019, accompagnés d’une trentaine de FDLR. Selon BurndiDaily.net, ils sont déployés au Burundi le long de la frontière rwandaise, notamment dans la province de Kirundo et dans la forêt de Murehe. De là, ils mènent des attaques à l’intérieur du Rwanda « dans le but de voler des vaches et des chèvres en plus des attaques sur les ménages ».

Non seulement les autorités burundaises « laissent faire » mais la police burundaise sévit « parfois » contre des Imbonerakure qui refusent de participer à ces expéditions sanglantes; BurundiDaily cite le cas de 8 miliciens arrêtés le 5 mai à Busoni (Kirundo).

Selon le site rwandais Igihe, d’autres Imbonerakure revenus de RDCongo ont participé à des attaques menées dans la forêt de Nyungwe, au Rwanda, par des FDLR.

Crime passible de la CPI

En 2017, l’AFP, citant une source diplomatique, chiffrait à 20.000 le nombre d’Imbonerakure servant de bras armé au parti au pouvoir, le CNDD-FDD, ex-guérilla hutue durant la guerre civile (1993-2005; 300.000 morts). Pour mieux noyer lepoisson, ce nom est donné aux quelque 4 millions de membres de la « Jeunesse » du CNDD-FDD, mais seul le fer de lance de ce groupe est considéré comme une milice par l’Onu.

Les Imbonerakure avaient attiré sur eux l’attention mondiale, en 2017, en défilant dans des rassemblements paramilitaires en entonnant des chants appelant à « engrosser les opposantes pour qu’elles enfantent des Imbonerakure ». La FIDH (Fédération internationale des ligues de défense des droits de l’Homme) y avait vu une nouvelle preuve que le viol était utilisé au Burundi comme arme de guerre – crime passible de la Cour pénale internationale (CPI).

MFC

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher