topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : deux policiers tués en moins de 24 heures dans le nord Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 22/05/2019 – Source Anadolu Agency

Deux policiers ont été tués en moins de 24 heures dans la commune de Bwambarangwe, province de Kirundo à 200 km de Bujumbura vers le nord du Burundi, a-t-on appris de source médiatique.

Le déclenchement des violences a commencé dans la nuit de dimanche à lundi, lorsqu’un policier, Aron Dushimumukiza, a tiré sur son collègue Nicolas Niyonzima, le tuant sur le coup.

«La nuit dernière vers 21 heures (19 heures GMT), Aron Dushimukiza un agent de la police à Bwambarangwe, a tiré 5 balles sur son collègue Nicolas Niyonzima qui est mort sur le champ», a déclaré sur la radio burundaise l’administrateur communal de Bwambarangwe, Fébronie Niyongabire.

Les mobiles de cet assassinat restent encore inconnus.

Peu après son arrestation, l’auteur du meurtre a été fusillé, à son tour, lundi vers 14 heures (12 heures GMT).

«Des crépitements d'armes ont été entendus à Kabuyenge vers 14h d'après des sources locales. La population a trouvé la dépouille du policier criblé de balles», a rapporté SOS-Médias/Burundi, un collectif de journalistes indépendants.

Selon une source policière, ce policier a été tué alors qu’il tentait «de s'évader du véhicule du commissaire provincial». «Ses agents de transmission l'ont fusillé».

Il a été tué sur la route qui mène vers le chef-lieu de la province de Kirundo où devait se tenir son procès.

La thèse de la tentative d’évasion reste à prouver, car l’assassin s’était rendu à la police de lui-même lundi matin.

Selon la même source, l’ambiance reste tendue au sein de ce corps de sécurité, alors que le Burundi, encore affecté par la crise électorale de 2015, se rapproche progressivement des élections générales prévues en 2020.

Pour rappel, l’actuelle police burundaise est un brassage d’anciens combattants du mouvement rebelle Cndd-Fdd (Conseil national de défense de la démocratie), devenu parti présidentiel depuis 2005, et de membres de l’ancienne gendarmerie, alors dominée par des éléments issus de la minorité ethnique tutsi.

La cohésion encore balbutiante des membres de ce corps a été mise à mal par la crise qui secoue le pays depuis quatre ans, en raison du maintien au pouvoir du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat, considéré comme «anticonstitutionnel» et contre le gré de l’opposition et de la société civil.

Les violences générées par cette crise ont fait plus d'un millier de morts et poussé plus de 350.000 personnes à fuir le pays, selon l’ONU et les ONG.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher