topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Au Burundi, des gestes de générosité à la fin du ramadan Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Deutsche Welle, 04.06.2019

La clôture du mois de ramadan est l’occasion pour les pauvres de bénéficier de la générosité des musulmans. Car cette fête incite à aider les plus vulnérables en leur offrant de la nourriture ou des vêtements.

Un mois de repentance et d'introspection : c'est le sens que les musulmans accordent au mois de ramadan. A sa clôture, ceux-ci doivent se rapprocher des plus démunis, sans considération religieuse, pour partager leur nourriture. 

C'est un devoir pour tout musulman, selon Kassim Jaffar, porte-parole de la Communauté Islamique du Burundi.

"Chaque  fois, à la fin de ce mois, il y a ce que l'on appelle le Zakatri fitri, c'est donc l'aumône qu'on donne afin d'aider les familles pauvres, les veuves, les orphelins. Alors, chaque musulman qui a jeûné durant trente jours doit nécessairement donner cette aumône qui va aider les pauvres, les veuves, les orphelinats et toutes les personnes dans le besoin."

A Nyakabiga, au centre de Bujumbura, se déroule la cérémonie nationale. Sur place, on observe toutes sortes de personnes démunies avec des sachets à la main. 

Toutes attendent l'aumône avant ou à la fin de la prière. Adèle Shurweryimana est une veuve avec deux enfants, un dans son dos et l'autre à la main.

"Ils m'ont donné de l'argent, je vais me débrouiller pour nourrir mes enfants et leur trouver du matériel scolaire. C'est 4.000 francs. J'ai également eu de la nourriture, comme du riz et des haricots. Ils nous donnent aussi de la viande quand il y en a."

Amputés des leurs membres inférieurs, Ismael Banteze et Rachid Abdoul sont assis sur leurs "pousse-pousse". Ils comptent l'argent collecté sur le lieu de la prière et sont satisfaits. 

Néanmoins, ils déplorent que certains musulmans ne viennent en aide qu'à d'autres musulmans, écartant les fidèles des autres religions. "Il y a vraiment des musulmans qui ne distinguent pas les musulmans des catholiques ou des protestants quand ils nous aident", dit Ismael. 

"Mais il y a des musulmans qui ne savent pas ce que dit la parole de Dieu et distinguent selon les appartenances religieuses. Mais ce ne sont pas tous les musulmans", témoigne Rachid. 

L'insécurité alimentaire touche 70% de la population burundaise. Avec un indice de la faim qui reste le plus élevé en Afrique. 

Les mendiants sillonnent les rues et d'autres places publiques à longueur de journée. Le gouvernement a lancé une campagne pour mettre fin à ce phénomène mais celle-ci n'a pour l'instant pas produit de résultats probants.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher