topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : zones d’ombre autour de la mort de deux opposants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

RFI, 17-07-2019

Au Burundi, la polémique enfle autour de la mort de deux hommes le 11 juillet dernier, alors qu'ils étaient aux mains de la police. Selon la société civile et des médias indépendants, ces deux membres d'un parti d'opposition ont été exécutés froidement par un officier de police devant une foule ressemblée pour la circonstance dans la commune de Gihanga, dans la province de Bubanza, à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale Bujumbura.

La police dément cette version et accuse les deux hommes d'avoir appartenu à un groupe de « bandits » qui écumait la région depuis des mois, avec à son actif l'assassinat de policiers.

Cet incident a commencé à attirer l'attention du public à partir du week-end, lorsque des photos prises par un policier ont fuité sur les réseaux sociaux. Sur l'une des images, on voit l'un des deux prisonniers les bras ligotés dans le dos, un vieux fusil mitrailleur sans chargeur pointé également sur le dos, et plus loin, un autre policier qui filme la scène. Sur une deuxième photo, les corps de cet homme et de la seconde victime sont couchés sur le dos, visiblement morts.

Très vite, des informations sont remontées du terrain. La société civile en exil a dénoncé un nouveau cas d'exécution extrajudiciaire. Une version corroborée par des témoins cités par SOS Médias Burundi, un groupe de journalistes indépendants toujours actifs dans le pays, et qui accuse nommément le commissaire de la police de la province de Bubanza, Prosper Manirampa, de les avoir exécutés de plusieurs balles devant des habitants rassemblés sur place.

« Légitime défense » pour la police

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, est finalement sorti de son silence lundi 15 juillet en présentant sa propre version des faits. Arrêtés dans un quartier de la capitale burundaise Bujumbura le jeudi 11 juillet dernier, les deux « bandits » ont été acheminés sur la colline de Ndava-Busonga pour montrer à la police leur cache d'armes. Ils auraient alors tenté de tirer sur les policiers avec un fusil qu'ils avaient caché. Les policiers ont dû les abattre « en légitime défense », selon le porte-parole de la police.

Mais sur Twitter, certains remettent en cause cette version. Ils mettent notamment en avant notamment l’impossibilité pour des prisonniers, qui avaient les bras ligotés dans le dos, de tirer sur des policiers.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher