topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des médecins du CISSS de l’Outaouais en mission au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

Radio-Canada, 6 août 2019

Deux médecins orthopédistes de l'Outaouais, les Drs Christopher Carter et Wadih Matar, se rendent régulièrement au Burundi pour y effectuer des opérations, mais aussi pour éduquer les médecins locaux. Le prochain départ est prévu à l'automne.

Tout a commencé en 2003, lorsque Christopher Carter a constaté que les habitants de ce petit pays de l'Afrique de l'Est avaient d'énormes besoins en soins orthopédiques lors d'une mission de trois mois au Burundi avec Médecins sans frontières.

Les fractures étaient mal soignées ou n'étaient pas soignées du tout. Il y avait toute sorte de déformations de pieds et de jambes parmi les enfants et il n'y avait personne pour les soigner, explique-t-il, en entrevue à l'émission Sur le vif, lundi.

Quelques années plus tard, en 2011, le Dr Carter fonde l’organisme La Fondation pour le Développement de l’Orthopédie au Burundi. Il prend alors sa retraite et y organise annuellement des missions de 4 à 6 mois en compagnie d'autres médecins jusqu'en 2015, lorsqu'il est forcé de les interrompre en raison du climat politique burundais devenu hostile.

Depuis, les choses se sont calmées et il a pu y retourner au mois de mars pour deux semaines, en compagnie de Dr Wadih Matar, un spécialiste en prothèses du genou et de la hanche du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

Christopher Carter, médecin orthopédiste : « C'est très enrichissant, parce qu'avec des moyens assez simples et peu coûteux, on peut vraiment faire la différence dans la vie de quelqu'un »

Les patients du Dr Carter sont souvent de jeunes gens qui subviennent aux besoins de leurs familles.

«  On a beaucoup d'enfants handicapés, des enfants qui souffrent de pied bot, de rachitisme, etc. Si on peut corriger leur déformation quand ils sont jeunes, ça fait toute une différence dans leur vie »

Soigner, mais surtout éduquer

Considérant les nombreuses fractures mal guéries, Dr Carter s'est fait un devoir de transmettre son savoir aux médecins généralistes burundais dès sa première mission.

« La première chose que nous avons essayé de faire, c'est d'enseigner aux médecins comment soigner les fractures de membres inférieurs comme il faut la première fois », explique l'orthopédiste.

Même s'il a observé beaucoup d'amélioration au niveau des soins offerts depuis 2011, certaines opérations demeurent problématiques. Une prothèse pour la hanche n'était toujours pas disponible au Burundi jusqu'à tout récemment.

Lors de leur séjour en mars, les Drs Carter et Matar ont amené plusieurs prothèses pour la hanche qu'ils ont obtenues par le biais de dons à travers la fondation ou qu'ils ont achetées à bas prix en Inde.

Les deux médecins orthopédistes prévoient retourner au Burundi en novembre pour un autre séjour de 4 à 6 mois.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher