topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la réticence des autorités à déclarer une épidémie de paludisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

Deutsche Welle, 12.08.2019

Le gouvernement a déclaré une épidémie de choléra avec plus de 120 cas déjà recensés. Mais il rechigne à faire de même concernant le paludisme qui a fait plus de 1800 morts depuis le début de cette année.

5,7 millions de personnes sont atteintes du paludisme selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires. Si le ministre de la santé reconnaît la recrudescence des cas de paludisme dans le pays, Thadéé Ndikumana, rechigne déclarer une épidémie malgré les inquiétudes des organisations partenaires.

Pour le ministre de la santé, il est bien trop tôt pour parler, comme cela avait été le cas en 2017, d'une épidémie de paludisme :

"Comparativement aux chiffres qu'on avait en 2017 quand on a déclaré l'épidémie du paludisme, les chiffres que nous avons pour les six mois qui viennent de s'écouler sont en descend. De janvier à juin 2017, on avait recensé 4. 913. 150 patients avec environ 4. 500 décès. Mais depuis janvier 2019, nous avons enregistré 4. 394. 616 patients avec les cas de décès qui s'élève à 1400. Il y a la recrudescence des cas de paludisme mais on n'a pas encore atteint les chiffres de 2017", explique le ministre de la santé.

Réagissant à ces chiffres, Sylvain Habanabakize, qui travaille pour le Cadre d'expression des malades au Burundi, note que la situation a relativement peu évolué :

"Le paludisme au Burundi est une maladie qui dans les années passées était considérée comme une épidémie. Mais pour le moment, on voit que le taux des personnes atteintes du paludisme a diminué. On ne peut pas dire que c'est une épidémie parce qu'on voit un changement."

Le choléra fait des ravages

Le Cadre d'expression des malades au Burundi, s’inquiète en revanche des ravages que cause une autre maladie, le choléra, avec plus de 125 cas déjà recensés.

L'insalubrité dans certains endroits publics et l'insuffisance d'eau potable sont les principaux obstacles à la lutte contre le choléra, renchérit Sylvain Habanabakize.

"On observe la pénurie d'eau potable dans certains quartiers. C'est pour cette raison que le CEMABU demande aux services habilités de rendre disponible l'eau potable et que la mairie de Bujumbura travaille pour qu'il n'y ait plus de cas d'insalubrité susceptibles de provoquer cette épidémie."

Depuis un mois, le ministère de la santé publique et la municipalité de Bujumbura effectuent conjointement des inspections dans les lieux publics. Dans le cadre de ces campagnes, des bistrots et restaurants qui ne remplissaient pas les conditions d'hygiène exigées ont été fermés.   

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher