topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Gitega vent debout contre un "rituel enfantin" pour fêter la fin de l’examen d’Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 16 août 2019

Un rituel "enfantin" des milieux scolaires prend des proportions insoupçonnées au Burundi

Bujumbura, Burundi - De jeunes lycéens, chantant et dansant dans des uniformes scolaires émiettés et dénudant, pour fêter le passage de l’examen d’Etat, n’en finissaient pas vendredi encore de soulever des vagues dans l’opinion, divisée entre ceux qui y voient un recul de l’éducation et d’autres plus tolérants, d’un « vieux rituel enfantin» qui n’a été amplifié que grâce aux nouveaux médias sociaux en vogue au Burundi.

La dernière réaction musclée en date est venue du gouvernement burundais qui exige que les images soient diffusées à la télévision publique pour « décourager ce genre de comportement ».

L’incident est remonté jusqu’au dernier Conseil du gouvernement burundais dont le communiqué final « s’indigne » du comportement de certains élèves qui ont déchiré leurs uniformes scolaires juste après la passation de l’examen d’Etat.

Ainsi, « il a demandé que leurs images soient diffusées à la télévision afin de décourager ce comportement ».

Des directions scolaires en province étaient allées jusqu’à préconiser la rétention des diplômes de ceux parmi les jeunes qui se sont rendus coupables du geste « déplacé » de se dénuder sur la voie publique.

Les uniformes ont coûté cher aux parents, sans oublier qu’ils pouvaient aussi servir aux autres enfants, avait commenté à chaud, la ministre de l’Education nationale, Mme Janvière Ndirahisha.

C’est pour « enterrer les années de lycée et envisager avec plus de liberté, la vie de l’université », justifie-t-on du côté des lycéens qui n’avaient pas déjà le droit de se présenter à l’examen d’Etat dans n’importe quelles conditions, avait mis en garde, la réputée rigoureuse et austère ministre de l’éducation nationale.

Il n’était pas question de se présenter à l’examen d’Etat en « tenues indécentes », avec des « cheveux longs », du « vernis » sur les ongles, des « boucles d’oreilles », ou encore le visage « maquillé », sous peine de renvoi.

La ministre a fait encore parler d’elle ces derniers temps sur les grossesses non désirées en milieu scolaire qu’elle abhorre et n’hésite pas à sanctionner par des renvois.

Les milieux scolaires burundais ont encore focalisé l’attention cette année par le gribouillage du portait du chef de l’Etat dans l'un des manuels pédagogiques.

Des interpellations et des renvois ont frappé certains élèves soupçonnés d’avoir joué avec la photo du chef de l’Etat.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher