topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Le Burundi s’apprête à signer l’amendement au Protocole de Montréal sur l’Ozone Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 15 septembre 2019

Bujumbura, Burundi - Le Burundi s’apprête à signer l’amendement au Protocole de Montréal (Canada) sur la protection de la couche d’ozone et du climat, a déclaré, dimanche, sur les ondes de la radiotélévision publique (RTNB), le Ministre burundais de l’Environnement, Déo Guide Rurema, à la veille de la célébration de la Journée mondiale contre le rayonnement ultraviolet du soleil, nocif pour les êtres vivants.

L'amendement de Kigali (Rwanda) au Protocole de Montréal est entré en vigueur le 1er janvier dernier, rappelle-t-on.

Le Protocole de Montréal, quant à lui, est entré en vigueur le 1er janvier 1989 et compte aujourd’hui 191 Parties prenantes, selon les Nations unies.

Au Burundi, l’édition 2019 de la journée sera l’occasion de communiquer sur l’amendement de Kigali qui vise l’élimination des substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO) dans l'atmosphère, a-t-il indiqué, entre autres activités.

Du matériel sera également distribué aux émetteurs potentiels de gaz à effet de serre des domaines industriels et agricoles, selon toujours le Ministre Rurema.

Les Nations unies ont placé l’édition 2019 de la Journée internationale de protection de la couche d’Ozone sous le thème optimiste de « 32 ans et en voie de guérison » depuis l’entrée en vigueur du protocole de Montréal.

Dans sa communication de circonstance, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres fonde cet optimisme sur l'élimination de « 99% des produits chimiques » qui appauvrissaient la couche d'ozone, autrefois présents dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et de nombreux autres produits.

L’on apprend de la même communication que la dernière évaluation scientifique de l'appauvrissement de la couche d'ozone, réalisée en 2018, démontre que certaines parties de la couche d'ozone se sont rétablies à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis 2000.

Aux taux prévus, l'ozone de l'hémisphère Nord et des latitudes moyennes guérira complètement d'ici les années 2030. L'hémisphère sud suivra dans les années 2050 et les régions polaires d'ici 2060.

Les efforts de protection de la couche d'ozone ont également contribué à la lutte contre le changement climatique en évitant les émissions d'environ 135 milliards de tonnes d'équivalent en dioxyde de carbone, entre 1990 et 2010.

« En cette Journée internationale de la protection de la couche d'ozone, nous pouvons célébrer notre succès », souligne-t-il.

Mais, « nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour conserver ces acquis, en particulier rester vigilant et lutter contre toutes les sources illicites de substances qui appauvrissent la couche d'ozone à mesure qu'elles se présentent ».

Par ailleurs, « nous devons également soutenir sans réserve l'amendement de Kigali au Protocole de Montréal, entré en vigueur le 1er janvier 2019 ».

La même source indique qu’en éliminant progressivement les hydrofluorocarbures (HFC), qui sont des gaz puissants qui réchauffent le climat, cet amendement peut éviter jusqu'à 0,4 ° C d'augmentation de la température mondiale à la fin du siècle tout en contribuant à la protection de la couche d’ozone ».

Et en combinant les mesures visant à réduire les HFC et les améliorations de l'efficacité énergétique dans l'industrie du refroidissement, nous pouvons obtenir des effets encore plus bénéfiques pour le climat », conclut Guterres.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher