topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

a
Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
De plus en plus de Burundais décèdent de maladies cardio-vasculaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 21/09/2019 – Source Xinhua

Burundi : les maladies thromboemboliques constituent un ″problème épineux″ de santé publique dans le pays

Les maladies thromboemboliques constituent un ''problème épineux'' de santé publique au Burundi, a déclaré vendredi à Bujumbura le docteur Constatin Nyamuzangura, président de la Société Burundaise de Cardiologie (SBC), une association de professionnels de santé œuvrant dans le domaine des maladies cardio-vasculaires au Burundi.

Le médecin cardiologue s’entretenait avec Xinhua en marge des travaux du 3e congrès de cardiologie au Burundi qui réunissait 200 médecins burundais membres de la SBC, sur le thème : ''la prise en charge des maladies thromboemboliques''.

Quatrième cause de mortalité dans les pays industrialisés et troisième cause de mortalité cardio-vasculaire, derrière l’infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux, cette pathologie ''récidivante, potentiellement fatale et dont le risque augmente avec l’âge'', est aussi en développement dans les pays à faible revenu comme le Burundi.

''Malheureusement, au Burundi, on n’a pas encore de données statistiques pour évaluer quantitativement l’ampleur de cette maladie. Toutefois, tous mes confrères cardiologues reconnaissent à l’unanimité que le taux d’occupation des lits [...] par des patients souffrant des maladies thromboemboliques affiche une courbe ascendante au fur du temps'', a souligné le cardiologue burundais.

Plus grave, a-t-il ajouté, de plus en plus de Burundais décèdent des suites de ces maladies, consécutivement à une présence ''prépondérante'' de patients souffrant de thromboses veineuses, d'embolies pulmonaires ou d'accidents vasculaires cérébraux.

Il a saisi cette occasion pour ''lancer un cri d’alarme'' sur la nécessité d’une ''meilleure prévention et prise en charge adéquate'' de la maladie.

Le cardiologue a estimé que le Burundi fait face à quatre défis majeurs dans la prévention et la prise en charge des maladies cardiovasculaires en général et de la maladie thromboembolique en particulier.

Ces défis, a-t-il précisé, sont le manque de données reflétant la réalité nationale en matière de santé cardio-vasculaire, le coût élevé des médicaments, le manque de ressources humaines qualifiées, ainsi que leur inégale répartition géographique dans le pays. Ce qui fait que la majorité des spécialistes cardiologues sont concentrés dans les centres urbains, particulièrement dans la ville de Bujumbura.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher