topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Le Burundi crée une Banque d'Investissement pour les Jeunes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 04/10/2019 – Source Xinhua

Burundi : le gouvernement lance officiellement les activités de la Banque d'Investissement pour les Jeunes (BIJ)

Le gouvernement burundais a lancé officiellement jeudi au chef-lieu de la province de Gitega (capitale politique), les activités de l'assemblée générale "constitutive" des actionnaires de la Banque d'Investissement pour les Jeunes (BIJ).

M. Joseph Butore, deuxième vice-président du Burundi en charge de la coordination des ministères économiques et sociaux, a rehaussé de sa présence la cérémonie ad hoc en compagnie de certains ministres dont Domitien Ndihokubwayo en charge des Finances et Evelyne Butoyi en charge de la Jeunesse.

Selon le Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) organisé au Burundi en 2008, les jeunes Burundais de moins de 25 ans représentent 66% de la population totale et sont "majoritairement ruraux" à 90%.

Dans son discours de circonstance, le vice-président Butore a souhaité que la BIJ favorise la mise en valeur des talents des jeunes Burundais.

Cette banque, a-t-il recommandé, aura pour mission principale de contribuer au financement des projets de développement économique initiés par les jeunes organisés en entreprises, en associations ou en coopératives de droit burundais.

Cette institution bancaire va donc permettre une "extériorisation" et une mise en valeur des nombreux talents des jeunes Burundais, a-t-il expliqué.

"Avec une telle banque, nous allons certes résoudre la question du chômage dans le pays ; toutefois, au-délà de l'atteinte de ce noble objectif, notre vision est que cet outil de développement puisse aussi jouer un rôle rassembleur de tous nos jeunes dans leur diversité de formation professionnelle, de niveau d'instruction et de provenance sociale, religieuse, politique, géographique, etc", a-t-il fait remarquer.

Ainsi, a-t-il explicité, le gouvernement burundais souhaite vivement que cette institution bancaire reste un outil qui apportera des chances à tous les jeunes du fait que toutes les communes du pays en sont actionnaires dès le premier jour.

En effet, le 18 septembre dernier, le ministre burundais du Développement local, Pascal Barandagiye, et son homologue des Finances Domitien Ndihokubwayo, ont signé une ordonnance ministérielle conjointe portant modalités pratiques de répartition, de transfert, d'utilisation et de remboursement des fonds alloués aux projets de développement des collines. A ce jour, le Burundi, avec une superficie de 27.834 kilomètres carrés, compte 3002 collines.

Signalons qu'au titre de l'exercice budgétaire 2019-2020, l'Etat octroie une dotation globale de soixante sept milliards quatre-vingt trois millions de francs burundais (67,83 milliards FBU) pour les projets de développement des communes.

Par ailleurs selon l'article 2 de cette ordonnance ministérielle conjointe précitée, l'affectation de cette dotation budgétaire prévoit notamment un montant de 30.020 milliards FBU pour les projets de développement des coopératives collinaires, ainsi que 8.500 milliards FBU représentant la part des communes dans l'actionnariat de la BIJ. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher