topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Paul Kagame célèbre le "Rwanda-Day" à Bonn Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Deutsche Welle, 05.10.2019

Un évènement censé mobiliser des investisseurs et c'est l’occasion pour les autorités d’aller à la rencontre des Rwandais vivant à l’extérieur. À Bonn, ils étaient des milliers à venir écouter le président Kagame.

C’est une ambiance de fête qui a marqué l’évènement. Si lors des années précédentes la rencontre a été émaillée de débordements et d'échauffourées, cette année, ce n’est pas le cas à Bonn.

Les participants, des Rwandais et des hommes d’affaires, ont eu l’occasion de poser des questions, échanger avec les autorités venues du pays, notamment le président Paul Kagame aussi présent.

Opération séduction

Ce "Rwanda-Day" était notamment l’occasion pour Soraya Hakizumuremyi, ministre rwandaise du Commerce et de l’industrie, de séduire les jeunes de la diaspora.

"Nous avons des voitures assemblées par Volkswagen, nous produisons des Smartphones, des Smartphones made in Rwanda, nous avons des produits agricoles. Du piment transformé made in Rwanda. Mais pour avoir un grand succès, nous avons besoin de trois choses : le cadre légal, ce qui est fait, le soutien de l’Etat et surtout des jeunes talents. Nous avons besoin de vous les Rwandais de la diaspora, de vos compétences. C’est pourquoi je lance cet appel aux jeunes entrepreneurs de la diaspora." 

Message apparemment bien reçu par Alain qui est venu de Chicago aux Etats-Unis. Il se dit satisfait. Il est d’ailleurs l’une des rares personnes à accepter parler à notre micro.

"L’innovation et tout ce qui va avec, c’est grâce à la diaspora. Le Rwanda est un pays qui pousse et on va de l’avant. Et entre temps on a une bonne politique de gouvernance. La corruption est très basse, beaucoup plus basse qu’ailleurs en Afrique. Et en Afrique pour qu’on puisse bouger et faire quelque chose, on doit avoir ce patriotisme."

Les craintes des opposants

Retourner travailler au pays, certains Rwandais de la diaspora sont loin de cette idée. D’ailleurs ils n’étaient pas tous présents à Bonn. Composée en l'occurrence de politiciens de l'opposition et de Rwandais de la société civile, ils ont de près ou de loin, un regard critique sur certains dysfonctionnements de la politique du pays.

Pour ces derniers, le but de l’évènement Rwanda Day, n’est pas celui de rencontrer toute la diaspora mais plutôt une partie, particulièrement les membres du parti au pouvoir et leurs sympathisants.

Les détracteurs de Rwanda Day pointent aussi du doigt les coûts faramineux de son organisation. Ils estiment que le déplacement seul du président Paul Kagame qui coûte à l’Etat, des centaines de milliers de dollars.

Ils dénoncent aussi la prise en charge de certains participants. Selon l’opposition rwandaise, d'autres participants ont été sommés de faire le voyage et à leurs propres frais, notamment les chefs d’entreprises.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher