topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un ex-ministre de la Justice du Burundi et son épouse condamnés en France Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

RFI, 22/10/2019

Esclavage domestique en France : le couple burundais Mpozagara reconnu coupable

Cet ex-ministre de la Justice du Burundi, ancien haut fonctionnaire de l'Unesco, et son épouse ont été condamnés lundi 21 octobre par la 17e chambre du tribunal de Nanterre à deux ans de prison avec sursis pour avoir exploité pendant dix ans un compatriote, Méthode Sindigaya, à leur domicile de la région parisienne. [Photo : Méthode Sindigaya, entouré de son avocat, Martin Pradel (à gauche), Sylvie O’Dy, présidente du Comité de lutte contre l’esclavage et Patrick Caillet (à droite), avocat du comité.]

Pour le tribunal, les époux Mpozagara ont notamment soumis leur victime au travail forcé et à des conditions d’hébergement contraires à la dignité : deux éléments constitutifs de la traite d’être humain. Outre les deux ans de prison avec sursis, ils ont été condamnés à verser 70 000 euros de dommages et intérêts à Méthode Sindayigaya.

Son avocat maître Reynaud est satisfait. « Le message pour moi est clair, c'est que quel que soit votre statut, il n'y a pas d'impunité pour des faits comme ceux-ci. Alors c'est une peine de prison avec sursis. Je crois que la peine a été adaptée à la personnalité des prévenus, qui sont des personnes âgées et qui de toute façon n'auraient évidemment pas exécuté une peine de prison ferme. L'important pour nous était le principe de la condamnation, que Méthode soit reconnu dans son statut de victime de traite d'être humain et une obligation d'indemniser. »

En 2007, le couple avait été condamné pour des faits similaires concernant deux nièces avant d’être relaxé. Les jeunes femmes avaient alors saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui avait sanctionné la France pour la faiblesse de ses lois contre la servitude et le travail forcé.

Et c’est sur la base de cette nouvelle législation renforcée sur la traite que les époux Mpozagara ont été condamnés hier. Au regret de l’avocate de l’ex-ministre, maître Naveau-Duschene. « Je suis dans ce dossier depuis vingt ans ; j'ai eu donc avec M. Mpozagara d'autres affaires où ils ont été relaxés, les choses ont été rétablies, ben là ce sera la même chose. Je connais ces personnes, je connais surtout mon client, je sais que c'est un homme intègre. »

Selon l’avocate, le couple va donc interjeter appel.

Enfin, les époux Mpozagara ont également été condamnés plus de 52 .000 euros d’amende à l’Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales).
 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher