topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Tanzanie : près de 600 réfugiés burundais rentrent volontairement chez eux (HCR) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

ONU Info, 4 octobre 2019

Les opérations de rapatriement de réfugiés burundais en provenance de Tanzanie se sont poursuivies cette semaine. Près de 600 réfugiés burundais en Tanzanie ont été rapatriés jeudi de leur plein gré dans leur pays d’origine, a indiqué le HCR.

« L’Agence de l’ONU pour les réfugiés et ses partenaires ont travaillé avec les gouvernements tanzanien et burundais pour aider 590 réfugiés burundais à rentrer chez eux aujourd’hui dans le cadre de l’opération de retours volontaires en cours », a annoncé Dana Hughes, porte-parole pour le Bureau régional du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs.

L’agence onusienne précise toutefois que ce convoi n’est pas le début d’un nouveau rapatriement, mais une partie des retours volontaires en cours. Depuis septembre 2017, plus de 76.000 réfugiés burundais ont été rapatriés de Tanzanie.

Le HCR a ajouté qu’il ne fait pas la promotion du programme de rapatriement, mais qu’il était prêt à aider tous ceux qui voulaient retourner dans leur pays. « Bien que le HCR n’encourage pas les retours au Burundi, nous restons déterminés à soutenir les réfugiés qui ont exprimé librement leur choix de rentrer volontairement, notamment en mobilisant une aide pour leur réintégration au Burundi », a fait valoir l'agence onusienne.

Les réfugiés burundais sont majoritairement en Tanzanie

Le HCR exhorte donc les gouvernements de la Tanzanie et du Burundi à « respecter leurs obligations internationales et à veiller à ce que tout retour de réfugiés reste volontaire et qu’aucun réfugié ou demandeur d’asile ne soit renvoyé au Burundi contre leur gré ».

Selon le HCR, environ 225.000 Burundais répartis dans trois camps situés dans le nord-ouest du pays, Nduta, Mtendeli et Nyarugusu, sont réfugiés en Tanzanie. La majorité d’entre eux ont fui leur pays à la suite de la crise politique de 2015 alors que près de 42.000 autres Burundais vivent en Tanzanie depuis des décennies et ne reçoivent plus d’aide des organismes humanitaires.

En dehors de la Tanzanie, 71.000 Burundais sont réfugiés au Rwanda, 45.000 en République démocratique du Congo (RDC) et 43.000 en Ouganda.

Lors de la présentation de son rapport au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 17 septembre dernier, la Commission d’enquête sur le Burundi s’était préoccupée du sort de ces rapatriés volontaires.

« Des Burundais qui ont été rapatriés dans le cadre du programme d’appui au retour volontaire depuis la Tanzanie ont fait face à un climat général d’hostilité et de suspicion une fois arrivés dans leur pays d’origine, notamment de la part d’Imbonerakure et de responsables administratifs locaux qui les ont menacés et intimidés », s’était inquiété son Président, Doudou Diène.

Il avait ainsi relevé que certains d’entre eux ou un membre de leur famille avaient été victimes de graves violations, y compris de disparitions, de torture ou de mauvais traitements, d’arrestations et de détentions arbitraires, et qu’ils s’étaient sentis obligés de fuir à nouveau.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher