topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Burundi : "quatre nouvelles décisions" dans la réglementation des changes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 28/11/2019 – Source Xinhua

La Banque de la République du Burundi (BRB, banque centrale) a annoncé mercredi à Bujumbura "quatre nouvelles décisions" dans le cadre de la mise en application d'une récente réglementation des changes édictée en septembre dernier, apprend-on mercredi d'un communiqué signé Jean Ciza, gouverneur de la banque centrale burundaise.

Le 17 septembre, la BRB a procédé à la réglementation des changes qui était en vigueur depuis juin 2010.

Ainsi, la "plus grande innovation" contenue dans cette nouvelle réglementation porte sur la libération du "compte de capital" dans l'optique de se conformer au Protocole portant établissement du marché commun de la Communauté est-africaine (CEA). A ce jour, celle-ci regroupe six Etats, à savoir le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Burundi, le Rwanda et le Soudan du Sud. Le Burundi a signé le 20 novembre 2019 le Protocole portant création du marché commun de la CEA, qui contient des engagements en matière des changes.

Le communiqué de la BRB rappelle que l'unité monétaire ayant cours légal en république du Burundi, est le Franc burundais (BIF).

"Par conséquent, toutes les transactions monétaires conclues localement et concernant des biens situés au Burundi ou des services rendus au Burundi, sont exprimées et réglées en Franc burundais", telle est la première décision sortie par la banque centrale burundaise dans le cadre de la mise en application des changes dans le pays.

La deuxième décision exige à tous les visiteurs étrangers qui désirent s'approvisionner en produits commerciaux au Burundi, "d'échanger leurs monnaies étrangères auprès des intermédiaires agréés", à savoir les banques et les bureaux de change.

La troisième décision réglemente la sortie des marchandises du territoire burundais par les visiteurs étrangers.

"Pour faire sortir leurs marchandises du territoire burundais, les visiteurs étrangers sont tenus de présenter aux Services des douanes les bordereaux délivrés par les intermédiaires agréés lors du change de leur monnaie contre le Franc burundais, qui les cachettent, avant d'autoriser la sortie des marchandises. Au cas contraire, ces visiteurs étrangers présentent auxdits Services les documents attestant l'origine des Francs burundais (BIF) ayant servi à l'achat des marchandises", telle est le contenu de cette troisième décision de la banque centrale burundaise.

La quatrième décision s'adresse aux voyageurs venant de l'étranger ou s'y rendant. Ainsi selon la BRB, ils doivent déclarer aux services de douanes les sommes en cash si celles-ci dépassent deux cents mille Francs burundais (200.000 BIF) en billets de banque, mille Francs burundais (1000 FBU) en pièces de monnaie et dix mille dollars américains (10.000 USD) ou l'équivalent en une autre devise.

Signalons que pour l'importation des biens et services au Burundi, la nouvelle réglementation des changes édictée par la banque centrale le 17 septembre dernier, revoit à la baisse les paiements en espèces des importations de 40.000 USD à 5 000 USD.

Cette baisse, explique la BRB, est justifiée par la volonté de limiter la circulation des espèces en devises.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher