topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Décryptage de l’arrêt de la Cour de l’EAC sur le 3è mandat de Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Analyses

La Libre Belgique, 6 décembre 2019

Burundi: la Cour de justice est-africaine ne se prononce pas sur l’éligibilité de Pierre Nkurunziza

La Cour de justice de l’EAC (East African Comunity) a rendu le 3 décembre son arrêt sur l’élection de Pierre Nkurunziza. Décryptage.

Le Burundi est plongé depuis avril 2015 dans une profonde crise politique provoquée par la volonté du président Pierre Nkurunziza de se présenter à un troisième mandat de 5 ans. Ce dernier est expressément interdit par l’Accord de paix d’Arusha, socle de la Constitution burundaise de 2005.

Mais est-il interdit par cette Constitution? Celle-ci est plus ambiguë. Un réseau régional d’organisations de la société civile, EACSOF, avait donc saisi la Cour de justice de l’EAC (East African Comunity), dont le Burundi est membre. Celle-ci a rendu son arrêt cette semaine.

Elle ne se prononce pas sur la constitutionnalité de la candidature

La Libre Afrique.be a interrogé le constitutionnaliste belge Stef Vandeginste, professeur à l’Université d’Anvers et spécialiste du Burundi, pour expliquer ce texte juridique.

Le juriste note que la Cour consacre une bonne partie de son arrêt à établir sa compétence et la procédure, précisant notamment qu’elle « n’est pas une instance d’appel contre l’arrêt de la Cour constitutionnelle du Burundi » qui en mai 2015 avait jugé légal le troisième mandat de Pierre Nkurunziza (2015-2020) en considérant que la restriction à deux mandats ne pouvait concerner que ceux issus d’une élection directe, alors que le premier mandat du chef de l’Etat (2005-2010) résultait d’une élection indirecte par des parlementaires élus directement.

Vandeginste souligne que la Cour est-africaine « n’évalue pas la légalité de la nomination de Pierre Nkurunziza comme candidat de son parti en 2015, ni en droit national, ni en droit international ».

« Elle ne se prononce pas non plus sur la question de savoir si la candidature de Pierre Nkurunziza était ou non conforme à la Constitution du Burundi, à l’Accord de paix d’Arusha ou au Traité régissant l’EAC.

Elle se prononce uniquement sur l’éventuelle responsabilité de l’Etat burundais occasionnée par l’arrêt rendu par sa Cour constitutionnelle en 2015. Autrement dit, elle établit si cet arrêt peut constituer une violation du droit international régissant l’EAC, comme le serait par exemple un flagrant déni de justice. Et elle conclut que l’arrêt burundais de 2015 ne constitue pas une « décision judiciaire outrageuse » (« outrageous judicial decision »).

L’arrêt de la cour de l’EAC ne peut donc être considéré comme une confirmation de la légalité de ce troisième mandat.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher