topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – GÉNÉRAL ÉVARISTE NDAYISHIMIYE PRÉSIDENT ÉLU DU BURUNDI : La Cour constitutionnelle a validé, ce jeudi 4 juin dans l’après-midi, la victoire du parti présidentiel CNDD-FDD aux élections présidentielle et législatives du 20 mai dernier au Burundi. [@rib News, 04/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

 

La Cour constitutionnelle du Burundi a rejeté jeudi le recours du principal parti d'opposition contre le résultat de l'élection présidentielle du 20 mai, et proclamé président élu le candidat du pouvoir, Général Évariste Ndayishimiye.
Le Burundi rejette toute observation internationale des prochaines élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 11 janvier 2020

L’observation internationale des prochaines élections générales jugée « inutile » par le président du Sénat burundais

Bujumbura, Burundi - « On n’a besoin ni de Belges, ni de Français, ni d’Américains » pour observer le déroulement des prochaines élections générales qui débutent par la présidentielle, en mai prochain, a déclaré sans détour, vendredi, le président du Sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, sur les antennes de la radiotélévision publique (RTNB).

Les élections seront organisées « par les Burundais pour les Burundais » et « avec les moyens des Burundais», a-t-il motivé son rejet, dans un contexte encore marqué par la méfiance envers la communauté internationale depuis les précédentes élections générales de 2015, jugées contraires aux normes démocratiques admises.

Autour de 40 millions de dollars américains ont été déjà réunis pour financer les prochaines élections, sur fonds propres de l’Etat burundais et des contributions citoyennes, indique-t-on du côté du pouvoir.

Par ailleurs, « ce n’est pas à un match qu’ils viendraient assister», a enchaîné le président du Sénat, en même temps président de la Fédération de Football du Burundi (FFB).

A la veille des élections de 2015, le Sénat burundais avait encore fait parler de lui, en prenant l’initiative de saisir la Cour constitutionnelle au sujet de la légalité du troisième quinquennat controversé du président sortant, Pierre Nkurunziza, qu’il a fini par obtenir.

Les opposants se basaient sur l'accord inter-burundais de paix, signé à Arusha, en Tanzanie, en 2000, et dont l’une des dispositions excluait plus de deux mandats d’affilée à la tête de l’Etat pour éviter l’usure du pouvoir.

L’accord politique d’Arusha avait permis de mettre fin à une décennie de guerre civile à caractère ethnique au Burundi.

La mouvance présidentielle, quant à elle, mettait en avant la Constitution nationale, moins explicite sur le nombre de mandats présidentiels autorisés.

Pour la mouvance présidentielle, le premier mandat « n’en n’était pas un » du fait que le chef de l’Etat burundais avait été élu au suffrage universel « indirect » par le parlement en 2005.

Des manifestations de rue n’y avaient rien fait non plus pour dissuader le président burundais à renoncer à son troisième mandat.

Face à la montée des tensions électorales, de nombreux Burundais ont choisi de fuir le pays par centaines de milliers.

Le chef de l’Etat burundais a déjà déclaré publiquement qu’il ne se représenterait pas aux prochaines élections générales, sans toutefois de candidat pour le moment connu à sa succession au sein du parti présidentielle.

L’annonce n’a toutefois pas débouché sur la décrispation du climat politique national qui reste délétère, en l’absence de dialogue entre le pouvoir et les principaux ténors de l’opposition qui s’activent depuis leur exil à l’étranger, notent les observateurs.

Dans le calendrier de la CENI, le scrutin présidentiel sera couplé aux législatives et aux municipales, le même jour du 20 mai prochain.

L’élection des Sénateurs, quant à elle, interviendra le 20 juillet, celle des conseils de collines et de quartiers, les plus petites entités administratives du pays, le 24 août.

Le scrutin présidentiel a déjà enregistré trois candidatures. Il s'agit de Mme Fidélité Nibigira, de l’Alliance pour la Paix, la Démocratie et la Réconciliation (APDR), Léonce Ngendakumana, de l’aile majoritaire du Front pour la Démocratie au Burundi (Sahwanya-FRODEBU/FRODEBU originel) et de Kefa Nibizi, du FRODEBU-Nyakuri/FRODEBU véritable). Tous les trois candidats sont issus de l’opposition extraparlementaire.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher