topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Burundi : quatorze charniers découverts au centre du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 28/01/2020 – Source Agence Anadolu

- Ils contiennent plus de sept mille personnes tuées en 1972. -

Au moins quatorze fosses communes ont été identifiées, près de la rivière Ruvubu, entre les provinces Gitega et Karusi, au centre du pays, a appris Anadolu, lundi, auprès de la Commission Vérité Réconciliation (CVR).

La CVR a fait venir des journalistes sur place, lundi, pour constater les ossements et restes de corps humains, enterrés il y a près d’un demi-siècle.

« Par nos recherches, des témoignages des survivants, des témoins oculaires, nous avons déjà répertorié quatorze fosses communes de 1972 », a déclaré Pierre-Claver Ndayicariye, président de la CVR, précisant que ces charniers contiennent plus de sept mille personnes.

Procédant au lancement des travaux d’exhumation de ces restes humains pour une inhumation digne, il a précisé que parmi les victimes il y a des prêtres, des militaires, des élèves, des petits commerçants, des anciens détenus de la prison centrale de Gitega, etc.

« Ils y ont été transportés à bord des bennes, morts ou vivants. D’autres étaient arrêtés au niveau des barrières érigées par des militaires », a-t-il souligné, notant que d’après leurs recherches, certaines personnes étaient enterrées vives. Et de préciser que les victimes sont de différentes les ethnies : Hutu et Tutsi.

Institué par l’Accord d’Arusha de 2000 pour la Paix et la réconciliation, après environs dix ans de guerre civile, la CVR a, entre autres tâches, d’identifier les fosses communes, lister les personnes assassinées ou disparues et, au besoin, procéder à l’exhumation pour un enterrement digne.

Selon la nouvelle loi régissant cette commission, son mandat couvre la période allant de 1885 (date de l’arrivée des premiers colonisateurs dans le pays) à 2008 (date de la fin de la belligérance avec la signature de l’Accord d’Arusha par le dernier mouvement rebelle Forces Nationales de libération (Palipehutu-FNL).

Pour rappel, la crise de 1972 a débuté avec une attaque des rebelles appelés Mulele au sud du Burundi dans la province de Rumonge en provenance de la République démocratique du Congo.

Cette rébellion a rapidement été neutralisée par le régime du Colonel Michel Micombero par une répression grande et féroce.

Certains écrivains qualifient cette répression de ''génocide'' contre les Hutu, ethnie majoritaire où ils évoquent plus de 500 mille morts dans tout le pays.

La répression visait surtout les évolués, des commerçants, des étudiants de cette ethnie sous prétexte de collaboration avec les rebelles mulelistes.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher