topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La menace du Coronavirus ne décourage pas les Burundais à pratiquer des accolades Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 19 mars 2020

Bujumbura, Burundi - La consigne du ministère de la Santé publique d’éviter « au maximum » de se serrer la main ou de s’embrasser face à la menace de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) se heurte aux mœurs fortement ancrées chez les Burundais de manifester le respect, l’amitié et l’affection par des accolades, observe-t-on dans les lieux publics.

Les bistrots de Bujumbura, la capitale économique du Burundi, se remplissent toujours comme si de rien n’était, et on se serre volontiers la main entre copains à l’arrivée et pour prendre congé.

Certains poussent encore loin le bouchon en blaguant sur cet ennemi pour le moment invisible dans le pays.

Du côté des autorités burundaises, l’heure est plutôt au branle-bas et à la communication tous azimuts même si, officiellement, aucun cas n’a été détecté à ce jour dans le pays.

C’est dans ce cadre que les formations sanitaires et autres lieux publics (écoles, stades, bureaux, églises, hôtels, bistrots, restaurants et marchés) du pays doivent généraliser la mise en place des kits de lavage des mains.

Le constat est que ces kits de lavage des mains ne sont pas encore aussi généralisés que le recommande le gouvernement burundais.

Le développement nouveau de ce jeudi est la convocation des diplomates étrangers par le ministre burundais des Relations extérieures, Ezéchiel Nibigira, pour leur annoncer la suspension temporaire du visa d’entrée au Burundi.

La suspension du visa n’est toutefois pas synonyme de la fermeture des frontières, a clarifié le ministre Nibigira.

Le secrétaire général du gouvernement, Prospère Ntahorwamiye, de son côté, annonçait la veille, la suspension des missions officielles à l’étranger sauf celles revêtant un caractère « hautement stratégique », là aussi sur décision des plus hautes autorités du pays.

Malgré cette panoplie de mesures, la question qui reste posée dans l’opinion est celle de savoir jusqu'à quand le Burundi sera épargné, au milieu des pays des Grands lacs africains ayant déjà enregistré de nombreux cas de COVID-19, notamment le Rwanda, la Tanzanie, le Kenya et la République démocratique du Congo.

L’opinion se pose encore la question sur la possibilité d’organiser de nouvelles élections générales à partir du 20 mai prochain, dans un contexte de grave crise sanitaire sans frontières.

Pour le moment, le pays fait face à de fausses alertes qui en disent néanmoins long sur la psychose généralisée au coronavirus.

Mercredi, le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le VIH/SIDA, Dr Thaddée Ndikumana, a indiqué avoir été alerté pour un probable cas suspect du COVID-19 sur trois ressortissantes françaises ayant récemment séjourné au Rwanda où au moins huit cas ont été déjà testés positifs.

L’opinion a poussé un ouf de soulagement en apprenant que le résultat de l’analyse des prélèvements nasal et naso-pharyngé par une équipe de l’Institut national de santé publique (INSP) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est révélé négatif sur les trois enseignantes de l’Ecole française de Bujumbura.

Mercredi encore, le ministère de la Santé publique a dépêché une équipe à la frontière pour examiner des ressortissants burundais qui venaient d’être refoulés de la RD Congo.

A l’arrivée, aucun cas ne se trouvait dans le groupe des 1.593 « irréguliers » burundais refoulés de la RD Congo.

C’est encore par mesure de précaution que le gouvernement burundais a décidé de mettre en quarantaine stricte les passagers en provenance de 35 pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique les plus impactés.

L’OMS a déjà déclaré le coronavirus au stade de "pandémie" pour sa gravité et son niveau alarmant de propagation à travers le monde.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher