topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Burundi : le foot s’interrompt, entre coronavirus et élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

RFI20/04/2020

Pour la première fois en 2020, il n’y a eu ni Championnat de football du Burundi ni Coupe nationale durant toute une semaine. La Fédération (FFB) a annoncé le 12 avril un réaménagement du calendrier, invoquant l’utilisation des stades en vue des futures élections générales burundaises. Des sources concordantes assurent toutefois que cette mise entre parenthèses est due à la pandémie de nouveau coronavirus.

C’était le dernier pays d’Afrique où les compétitions de football continuaient à se dérouler, malgré la pandémie mondiale de nouveau coronavirus. Pour la première fois en 2020, il n’y a pourtant eu ni championnat (Primus Ligue), ni coupe nationale (Coupe du Président de la République au Burundi), durant une semaine entière.

Ce n’est cependant pas une grande surprise. Le 12 avril dernier, la Fédération de football du Burundi (FFB) a annoncé un réaménagement du calendrier de ses compétitions. Officiellement pour que les stades soient disponibles en vue des élections générales qui auront lieu dans le pays en mai.

La FFB se déclarait alors satisfaite de l’avancement de ses compétitions, malgré le fait que le Championnat d’élite devait initialement s’achever ce 18 avril. Elle assurait que les trois dernières journées de Primus Ligue et les demi-finales ainsi que la finale de la Coupe du Président de la République pourraient se tenir avant la fin de la saison, fixée le 30 mai.

Pas d’annonce officielle

Pourtant, plusieurs sources soulignent que ce « réaménagement » est en fait une mise entre parenthèses du ballon rond, en raison du Covid-19. Un acteur majeur du foot burundais a ainsi expliqué à RFI qu’il n’y aurait pas de matches durant les prochaines semaines, mais qu’aucune annonce officielle ne serait faite à ce sujet.

Ce revirement est-il dû à la situation sanitaire au Burundi ou à des pressions extérieures ? La FIFPro, le syndicat international des joueurs, affirme que la CAF a contacté la FFB au sujet du coronavirus. À la Confédération, on assure toutefois que ce n’est pas le cas et que cette décision vient des Burundais. Même son de cloche à la Fédération internationale (FIFA) où l'on souligne que la décision d'arrêter est intervenue après les premiers cas avérés de Covid-19.

Un sujet sensible

Le sujet reste évidemment sensible. Arrêter de jouer au football à cause du Covid-19 reviendrait à reconnaître qu’il y a un risque sanitaire important au pays des « Hirondelles », à quelques semaines des élections générales. Le 13 avril, les autorités locales ont annoncé un premier décès lié au virus. Mais, officiellement, la situation est toujours sous contrôle. Moins de dix cas positifs ont été recensés au Burundi, selon un récent décompte du ministère de la Santé.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher