topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Elections : la Commission électorale a proclamé des résultats incongrus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

La Libre Belgique, 28 mai 2020

Burundi : Les chiffres ébouriffants des élections burundaises

La Conférence des évêques du Burundi a dénoncé, dans un communiqué daté du 26 mai, “beaucoup d’irrégularités” lors des élections présidentielle, législatives et communales du 20 mai dernier

Les évêques rapportent les faits relevés par leurs 2716 observateurs, déployés dans toutes les communes du pays. Ils notent ainsi la “contrainte exercée sur certains mandataires” de partis pour qu’ils signent “d’avance les procès verbaux de dépouillement” des bulletins électoraux; le bourrage d’urnes; le vote à la place des défunts et des personnes réfugiées à l’extérieur du pays en raison des violence infligées par le parti au pouvoir et sa milice depuis 2015; des “procurations multiples, donc invalides”; des “électeurs qui votent plus d’une fois”; l’exclusion des mandataires et observateurs des lieux de dépouillement; l’intimidation d’électeurs par du personnel administratif qui les suit jusque dans l’isoloir; l’intrusion de personnes non autorisées dans les lieux de comptage des voix; le secret du vote pas garanti partout; la confiscation des accréditations et téléphones d’observateurs.

Tant et si bien que les évêques se demandent si ces irrégularités “ne portent pas préjudice au résultat à proclamer” définitivement le 4 juin. Ils recommandent, dès avant cette proclamation finale, de “sanctionner tous ceux qui, après le vote, persécutent leurs voisins” soupçonnés de n’avoir pas voté comme eux. On rapporte en effet des menaces de la milice du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, contre ceux soupçonnés d’avoir voté pour le CNL rival.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante, réputée acquise au régime CNDD-FDD a réagi : “Les observateurs de l’église catholique n’avaient pas d’expérience dans l’observation des élections, ils n’étaient pas à la hauteur, peut-être qu’ils ont commis des erreurs”, a déclaré Pierre Claver Kazihise sur Twitter.

Arithmétique kazihisienne

On peut en tout cas s’interroger sur l’expérience de M. Kazihise en matière d’arithmétique au vu des incongruités dans les résultats officiels fournis par sa Commission électorale.

Ainsi, ces résultats donnent exactement – à l’unité près – le même nombre de suffrages obtenus par les trois principaux partis dans …trois provinces différentes, comptant un nombre d’électeurs différent. Dans la province de Karusi, comme dans celles de Ngozi et de Kayanza, le CNDD-FDD recueille ainsi officiellement 210 541 voix; le CNL 14 157 et l’Uprona 3557! Une unité de vote qui donne évidemment à penser.

Ces chiffres ébouriffants ne sont pas les seuls. Car à Karuzi et Kayanza, ils se traduisent par l’octroi des 6 sièges à pourvoir au CNDD-FDD; à Ngozi, en revanche, ils entraînent l’attribution de 5 sièges à ce parti et 2 au  CNL – et zéro à l’Uprona, mais le “total” des sièges attribués s’élève quand même à 8!

Plus extraordinaire encore, dans la province Mairie de Bujumbura – fief du CNL – où 71 603 suffrages ont été exprimés, le CNDD-FDD a réussi à en recueillir… 104 342, alors que le CNL aurait bénéficié de 144 519 votes et l’Uprona de 14 389 voix, soit un total de près de quatre fois les suffrages exprimés!

A la tête du client

L’AFP a relevé pour sa part le cas de la commune de Musigati, où le taux de participation a atteint… plus de 102%! Le candidat à la présidence du CNDD-FDD y aurait récolté  99,9% des votes.

Iwacu, dernier grand média indépendant au Burundi, souligne par ailleurs qu’alors que la loi prévoit que les listes de candidats sont bloquées, la Commission électorale a modifié unilatéralement les listes des élus CNL à Bujumbura et Kayanza. Dans l’ancienne capitale, le CNL se voit attribuer deux sièges et ce sont les n°1 et 4 de la liste qui sont décrétés élus – au lieu des n° 1 et 2, comme le prévoit la loi – tandis qu’à Kayanza, ce sont les n° 1 et 3 qui sont déclarés élus, le n°2 – la ministre des Sports Pelate Niyonkuru – étant évincée.

Par Marie-France Cros

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher