topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Nouveau souffle pour la médecine traditionnelle par la force du COVID-19 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

PANA, 20 juin 2020

 Bujumbura, Burundi, - Au Burundi, on assiste à un souffle nouveau de la médecine traditionnelle, suite à la montée en puissance de la pandémie du Coronavirus (COVID-19, 104 cas déclarés), sans vaccin, ni médicament connus du monde moderne.

Quelque 75 guérisons, 28 hospitalisations en cours et un décès sont les derniers chiffres actualisés du ministère burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le VIH/SIDA.

Traditionnellement courue par le milieu rural où vivent plus de 80% de la population burundaise, cette médecine a gagné du terrain, ces derniers temps de psychose généralisée au COVID-19.

A Bujumbura, la capitale économique du Burundi, des vendeurs ambulants ont pignon sur rue, proposant, qui des feuilles vertes d’eucalyptus, qui du gingembre, qui des poudres prêtes à usage pour se mettre à l'abri du redoutable virus.

Les guérisseurs traditionnels ont néanmoins toujours conseillé les feuilles vertes d’eucalyptus en cas de détresse respiratoire ou de grippe qui sont les principales manifestations du COVID-19.

Pour s'en soigner, il suffisait de chauffer les feuilles dans un récipient, bien se couvrir la tête par-dessus le réceptacle et inhaler à fond la vapeur.

L'autre « recette de grand-mère » qui s'arrache sur les marchés populaires de Bujumbura est le gingembre aux vertus supposées curatives contre le virus.

La recette est encore radicale, associée, à de l’ail, du citron et de l’oignon rouge, conseillent les tradipraticiens.

Nombreux sont les citadins à Bujumbura qui témoignent ne pas dormir sans avoir ingurgité des gorgées chaudes de ce cocktail acerbe pour se protéger du virus.

D’autres apprenti-guérisseurs à Bujumbura proposent des poudres incertaines, car non homologuées.

Le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le VIH/SIDA, Dr Thaddée Ndikumna, a multiplié, ces derniers jours, des mises en garde contre le recours naïf et abusif aux guérisseurs traditionnels qui ne sont pas les mieux indiqués pour traiter le COVID-19.

Selon lui, ce recours aux « herbes et autres plantes faussement magiques» ne vaut pas la peine.

Au Burundi, dans 80% des cas, les malades du COVID-19 guérissent en consultant les structures sanitaires officielles, soutient-il.

Face aux critiques sur l’inaction du ministère de la Santé, Dr Ndikumana a assuré que, dès la semaine prochaine, tous les districts sanitaires du pays seront outillés pour prendre directement en charge les cas de COVID-19 au lieu de les référer systématiquement à Bujumbura.

Au Burundi, les deux premiers cas importés avaient été officiellement déclarés à Bujumbura, en fin mars dernier.

Au début, les cas étaient traités exclusivement à la clinique publique « Prince Louis Rwagasore » de Bujumbura.

Depuis peu, les hôpitaux privés de la capitale sont autorisés à prendre en charge les cas de COVID-19, longtemps minimisés et cachés pour diverses raisons, de l’avis des critiques.

Contrairement aux autres pays du monde, le confinement n’a pas été décrété pour ne pas pénaliser la majorité de la population burundaise qui gagne sa vie au quotidien, dans l’informel.

Les marchés, les transports en commun, les écoles et universités, les lieux de loisirs et les fêtes sont restés ouverts au public.

Par ailleurs, les élections générales de cette année ont été maintenues comme prévues malgré le tollé général face aux menaces du virus.

Lors de son investiture officielle, jeudi dernier, le nouveau président burundais, Evariste Ndayishimiye, a encore minimisé le « peu de cas » de COVID-19 au Burundi et des « grâces à la protection divine».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher