topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Covid-19 : la politique de Nkurunziza remise en cause Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 01.07.2020

Covid-19 au Burundi : le nouveau pouvoir prend le contre-pied du régime Nkurunziza

Pour le président Evariste Ndayishimiye, la Covid-19 est le plus grand ennemi du Burundi. Une volte-face vis-à-vis de Pierrre Nkurunziza qui ignorait le virus.

La déclaration mardi (30.06.2020) du nouveau président burundais sonne comme une volte-face du Burundi en ce qui concerne sa gestion de la pandémie de coronavirus. 

Évariste Ndayishimiye a en effet affirmé que la Covid-19 est "le plus grand ennemi des Burundais", ce qui introduit un changement complet. Le gouvernement de l'ancien président défunt Pierre Nkurunziza avait jusqu'ici largement minimisé, voire ignoré l'ampleur de la maladie. Le Burundi n'avait pas imposé de confinement à sa population de quelque 11 millions d'habitants et les mesures barrières recommandées par l'Organisation mondiale de la santé n'étaient pas respectées par la plupart des Burundais. Le pays avait aussi maintenu les élections générales du 20 mai sans imposer de mesures de distanciation sociale.

Toujours en mai, le gouvernement a décidé d'expulser l'équipe de l'OMS du Burundi, sans expliquer les raisons qui ont motivé cette décision.

Pierre Nkurunziza, dont le décès "inopiné" a été annoncé le 9 juin, officiellement d'un arrêt cardiaque, avait estimé que le Burundi était protégé par "la grâce divine". Lors de ses obsèques, très peu de personnes étaient vues avec une protection sur le visage et quelques uns seulement se désinfectaient les mains.

À l'annonce de son décès, des Burundais se demandaient si Pierre Nkurunziza, qui selon une source médicale contactée par l'AFP était en "détresse respiratoire" au moment de sa mort, n'avait pas lui-même succombé à cette maladie. Plusieurs informations indiquent que le virus a infecté plusieurs personnes jusqu'au sein de la présidence burundaise. L'épouse du président Nkurunziza, Denise Bucumi avait elle aussi été évacuée vers le Kenya vers fin mai, où elle aurait été soignée du coronavirus.

Principale préoccupation

Le nouveau président qui a prêté serment deux mois plus tôt que prévu a indiqué que la pandémie était devenue aujourd'hui la "principale préoccupation" des Burundais. Evariste Ndayishimiye s'exprimait ainsi après la prestation de serment de son nouveau gouvernement à Bujumbura.

À la date de ce mercredi (01.07.2020), le Centre de contrôle et de prévention des maladies de l'Union africaine indique que le Burundi recense officiellement 170 cas positifs de coronavirus, 1 décès et 125 cas de guérison. 

Ce bilan laisse pourtant sceptiques des médecins, selon lesquels de nombreux cas et décès de personnes présentant les symptômes du virus auraient été exclus de ces chiffres.

Des mesures à effet immédiat

"Nous nous engageons à combattre résolument cette pandémie", a insisté le président Ndayishimiye, invitant "tout Burundais ou tout étranger qui vit au Burundi à se lever pour lutter contre le coronavirus". Cela passe, selon lui, par "un strict respect des mesures barrières que le ministère de la Santé va désormais afficher partout à travers le pays".

Dans l'immédiat, le président a aussi indiqué que le gouvernement allait subventionner à 50% le prix du savon et diminuer le prix du mètre cube d'eau jusqu'à ce que la pandémie soit endiguée. Il a aussi rappelé que les tests et les soins pour le nouveau coronavirus étaient gratuits.

Si à l'avenir quelqu'un présentant les symptômes de la maladie ne se fait pas tester, cela signifiera "qu'il veut contaminer les autres volontairement" et il sera alors "considéré comme un sorcier et traité aussi sévèrement", a notamment fait savoir le chef de l'Etat.

Le Burundi ne compte qu'un seul centre de dépistage, qui dispose de moins de 10 techniciens capables de faire les tests pour le Covid-19. Mais Evariste Ndayishimiye a promis que des équipes de dépistage seraient installées dans toutes les régions et que des campagnes de dépistage seraient lancées "partout où des cas positifs au coronavirus seront signalés".

Le Burundi a reçu un don de 5 millions de dollars de la Banque mondiale pour aider les autorités à lutter contre le coronavirus, selon un haut cadre du ministère de la Santé, sous couvert d'anonymat et dont le témoignage est relayé par l'AFP.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher