topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE – PIERRE BUYOYA CONDAMNÉ À LA PERPÉTUITÉ POUR L'ASSASSINAT DE MELCHIOR NDADAYE : La Cour suprême du Burundi a condamné lundi l'ancien président Pierre Buyoya à la prison à vie pour "sa participation à l'assassinat de son successeur Melchior Ndadaye". [@rib News, 20/10/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Indépendance : Deux fois plus de raisons de fêter pour les Burundais du Canada Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

Radio-Canada, 01 juillet 2020

 Le Burundi célèbre aujourd’hui l’anniversaire de son accession à l'indépendance, le même jour que la fête du Canada. Cette coïncidence réjouit le Canadien d’origine burundaise, Albert Saba. [Monsieur Saba est né plusieurs années après la décolonisation du Burundi contrairement à Zénon Nicayenzi (photo). Le Torontois était présent dans la capitale burundaise le 1er juillet 1962. Il est le tout premier ministre de la Défense du Burundi.]

« Pour moi un, Canado-Burundais, cette double célébration est une grande joie, car on fête cette nouvelle culture, cette nouvelle société dans laquelle nous grandissons, évoluons et nous nous épanouissons sans oublier la patrie d’origine qui nous a vus naître. » Albert Saba, Windsorois d’origine burundaise

Monsieur Saba est né plusieurs années après la décolonisation du Burundi contrairement à Zénon Nicayenzi. Le Torontois était présent dans la capitale burundaise le 1er juillet 1962.

Âgé de 28 ans à l'époque, il se souvient de ce dimanche comme si c'était hier. Il est le tout premier ministre de la Défense du Burundi. Zénon Nicayenzi était ministre de la Défense du Burundi jusqu'en 1963

« Voici, voici, le drapeau belge qui descend au rythme de la Brabançonne [l’hymne national belge]...Et voilà, voilà le drapeau burundais qui monte. » Zénon Nicayenzi, ancien ministre burundais de la Défense.

C’est en ces termes qu’il s’exprimait à la fois en français et en langue kirundi à la Radio Burundi au moment de la passation du pouvoir de la Belgique aux autorités du Burundi.

Ce moment est inoubliable pour lui. Quand j’ai entendu la chorale du grand séminaire de Burasira chanter pour la première fois l’hymne du Burundi indépendant, j’ai pleuré. C'était tellement beau et si magnifique, se souvient l’homme de 86 ans.

Avant son accession à l'indépendance, le Royaume du Burundi n'avait pas d’armée. C’est la Force publique qui exerçait des fonctions de police au Congo belge jusqu’à la nomination de M. Nicayenzi. J'ai vu naître l’armée burundaise. C’est moi qui ai eu l’immense honneur de la créer à partir de rien, martèle-t-il.

Le 1er juillet est aussi un jour de grands changements pour le Burundi : Usumbura, la capitale, devient Bujumbura et le pays devient une monarchie constitutionnelle.

Ce même jour, la Belgique octroie également l'indépendance au Rwanda. Depuis 1925, le pays formait avec le Burundi le territoire du Ruanda-Urundi avec Usumbura comme capitale. Le territoire constituait jusqu’en 1962 la septième province du Congo belge.

Quel héritage 58 ans après ?

Depuis son indépendance, le Burundi a connu 4 coups d’État. C’est également dans un contexte de crise que le nouveau président élu a pris le pouvoir le 18 juin. Evariste Ndayishimiye a succédé à Pierre Nkurunziza, mort après 15 ans de règne.

Sa volonté à briguer un troisième mandat en 2015 avait plongé le Burundi dans la violence et avait provoqué le départ en exil de milliers des citoyens.

Plusieurs quittent toujours le pays. Entre janvier et mars 2020, plus de 200 Burundais ont présenté une demande d’asile au Canada, selon le site de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada. Pour la même période, le Burundi est le premier pays de provenance de demandeurs d’asile venant de l’Afrique centrale.

Parmi les réfugiés et demandeurs d’asile burundais, plusieurs ont a fui des conflits ethniques, principalement entre Tutsis et Hutus.

Zénon Nicayenzi déplore cette situation qu’il qualifie de régression car, selon lui, les Burundais ont perdu ce qui faisait leur force.

« Nous avons perdu le sens du bien commun. Le membre de la justice, le membre des forces de l’ordre est plutôt autre chose que Burundais. Il est devenu Hutu, il est devenu Tutsi. » Zénon Nicayenzi

Il appelle la jeune génération à privilégier l’intérêt national. Le bien commun doit dans tous les cas de figure passer avant le bien individuel et le bien tribal, interpelle-t-il.

Albert Saba émet le même vœu. Il regrette que l'indépendance n’ait pas permis de réconcilier définitivement le peuple et la nation.

Monsieur Saba se félicite cependant du progrès réalisé par son pays en termes de formation et d'éducation en 58 ans.

Freddy Mata

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher