topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Tanzanie : une figure de l'opposition rentre au pays pour la présidentielle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 27/07/2020 – Source AFP

 Une des principales figures de l'opposition en Tanzanie, Tundu Lissu, qui a réchappé d'une tentative de meurtre en 2017, est rentré dans son pays lundi en vue de défier le président John Magafuli lors de l'élection présidentielle du 28 octobre. [Photo : Tundu Lissu, à son retour à Dar es Salaam le 27 jillet 2020.]

M. Lissu, issu des rangs du principal parti d'opposition Chadema, a été salué à l'aéroport international de Dar es Salaam par des centaines de partisans enthousiastes, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le chef du Chadema, Freeman Mbowe, qui a eu la jambe brisée en juin dans une attaque par des inconnus que son parti a qualifiée de politiquement motivée, était également présent pour l'accueillir.

La Tanzanie doit organiser des élections générales le 28 octobre. Les Etats-Unis ont accusé le pouvoir en place de chercher à "étouffer les normes démocratiques" par une série d'arrestations dans les rangs de l'opposition.

Dans un entretien accordé à l'AFP peu avant de rentrer en Tanzanie, M. Lissu, 52 ans, a indiqué qu'il "rentrait à la maison pour se battre pour la présidence".

"La question n'est pas de savoir si nous allons avoir des élections libres et équitables, nous ne nous y attendons pas. La question, c'est: +est-ce que nous serons encore en vie d'ici la fin du processus électoral+?"

M. Lissu a expliqué que l'opposition, en particulier son parti, notamment "avaient connu l'enfer ces cinq dernières années", depuis l'arrivée au pouvoir du président Magufuli fin 2015.

"Le pire, ça a été les souffrances non exprimées. Les meurtres et les attaques de dirigeants politiques, les enlèvements, les disparitions, la torture, les poursuites illégales contre les dirigeants de l'opposition et les activistes devant les tribunaux, avec des éléments à charge fabriqués".

M. Lissu s'est dit pleinement rétabli après de multiples opérations et une longue convalescence en Europe.

"Vous devez savoir que j'ai été atteint de 16 balles. Toutes mes articulations, mes jambes, ma poitrine, mon estomac étaient déchiquetés et en conséquence, cela a mis du temps pour me soigner, me remettre sur pieds".

A présent, "je suis en très bonne forme. Bien sûr, je ne suis plus le même qu'il y a trois ans: j'ai une jambe plus courte de plusieurs centimètres. Mais à part ça, je vais bien", a poursuivi M. Lissu.

Candidat à la primaire de son parti pour l'élection présidentielle d'octobre, il a estimé que la gestion de l'épidémie de Covid-19 par le président Magufuli était "une honte nationale".

Candidat à sa succession en octobre, M. Magufuli affirme que la Tanzanie, qui a arrêté de diffuser des statistiques sur l’épidémie fin avril, est débarrassée du coronavirus.

"Donc nous avons un blackout complet sur le coronavirus, le président veut que le monde croit qu'il n'y a pas de coronavirus (en Tanzanie). C'est un désastre", a estimé M. Lissu.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher