topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La modernisation de l’aéroport de Bujumbura en retard à cause du Covid-19 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 27 août 2020

Un projet chinois de modernisation de l’aéroport international de Bujumbura en souffrance pour cause de Coronavirus

Bujumbura, Burundi - Les travaux de modernisation et d’extension de l’aéroport de Bujumbura, l’unique aux standards internationaux, dans la capitale économique du Burundi, accusent un retard sur les prévisions, pour cause de la pandémie mondiale du Coronavirus (Covid-19), a déclaré, jeudi, l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, au sortir d’une audience avec le Premier ministre burundais, Alain Guillaume Bunyoni.

Depuis le 1er juillet 2019, l’aéroport international de Bujumbura porte le nom d’« Aéroport Melchior Ndadaye », en hommage au premier président démocratiquement élu du Burundi.  En octobre 1993, un putsch militaire a emporté la vie du « héros de la démocratie », au bout de seulement trois mois d’exercice du pouvoir.

Le diplomate chinois a fait savoir que son pays n'attendait que la fin de la pandémie pour relancer le projet de modernisation de l’aéroport de Bujumbura, ouvert dans les années 1950, sans subir de nouveaux travaux récents.

Le trafic à cet aéroport s’est néanmoins continuellement accru, atteignant une moyenne annuelle de 300.000 passagers, selon les chiffres officiels, datant de 2017.

En novembre 2017, l'exécutif burundais avait approuvé deux projets séparés, l’un de modernisation de l’aéroport international de Bujumbura, l’autre de construction d’un aéroport secondaire, plus au nord du pays, toujours avec l’expertise et le financement des chinois.

L’aérodrome de Kabamba devait servir d’aéroport de dégagement pour les aéronefs de petit et moyen-courrier, dans le cas où il y aurait des difficultés au principal aéroport de Bujumbura.

Dans la capitale économique du Burundi, la partie chinoise s’était engagée pour la réhabilitation de l’aire de mouvement (piste, voies de circulation et parking avions), la construction et l’équipement d’une nouvelle tour de contrôle, la construction et l’équipement d’un nouveau terminal passagers.

La propagation de la COVID-19 au Burundi a encore occasionné la suspension des vols commerciaux internationaux depuis le 22 mars dernier.

Seuls les vols cargo, les vols ambulances, les vols humanitaires et les vols diplomatiques ont été maintenus.

Au Burundi où le virus a déjà contaminé 430 personnes pour un décès, 345 guérisons et 84 encore sous suivi médical depuis le premier cas déclaré, en fin mars dernier.

La pandémie était partie de la province chinoise de Wuhan, en fin décembre 2019, avant de gagner le reste du monde.

Le virus a pénalisé plusieurs compagnies d'aviation civile africaines et européennes qui desservaient l’aéroport international de Bujumbura, notamment Ethiopian Airlines, Kenya Airways, RwandAir et Brussels Airlines.

Air Burundi, quant à elle, a fait faillite en 2009 et n’offre plus que des services d’assistance en escale aux autres compagnies aériennes étrangères, notamment en matière de fret des vols cargo, d’approvisionnement en kérozène, de réservation et de vente des billets.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher