topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Le Burundi boude la CEPGL : le nouveau Président s’isole, comme son prédécesseur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

La Libre Belgique8 octobre 2020

Un mini-sommet par téléconférence sur la sécurité dans la sous-région des Grands Lacs a réuni mercredi les Présidents du Congo, Félix Tshisekedi, du Rwanda, Paul Kagamé, de l’Ouganda, Yoweri Museveni et de l’Angola, Joao Lourenço. Evariste Ndayishimiye, le nouveau président du Burundi – arrivé au pouvoir le 18 juin après des élections irrégulières – boudait la rencontre, déjà reportée pour le convaincre d’y participer.

Gitega a pourtant officiellement de bonnes relations avec la puissance invitante, Kinshasa, qui laisse l’armée burundaise et la milice du parti au pouvoir, les Imbonerakure, pénétrer au Congo pour y poursuivre des rebelles burundais.

Une différence : la lutte anti-Covid

Le président Ndayishimiye poursuit ainsi la politique d’auto-isolement de son prédécesseur, Pierre Nkurunziza, décédé le 8 juin dernier, vraisemblablement du Covid, une maladie dont il s’obstinait à assurer le Burundi protégé “par Dieu” en raison de sa piété. C’est le seul point sur lequel, en près de quatre mois de pouvoir, le président Ndayishimiye a modifié la politique de son prédécesseur. Cette lutte se fait toutefois “dans l’opacité”, regrettait, fin septembre, un rapport conjoint de la société civile burundaise à l’issue des 100 premiers jours de pouvoir du nouveau Président.

Ce rapport indique que “le changement de visage” à la tête de l’État avait suscité quelques espoirs d’amélioration chez des Burundais; ils nont pas attendu longtemps pour déchanter. Le nouveau Président a, en effet, exclu lopposition de la gouvernance du pays. Il sest éloigné des équilibres ethniques Hutus/Tutsis prévus par lAccord dArusha qui avait mis fin à la guerre civile (1993-2005; 300000 morts) en écartant les Tutsis du pouvoir. Une tendance dautant plus paradoxale que le régime du CNDD-FDD (le parti au pouvoir depuis 2005) exige (NDLR: maintenant) les équilibres ethniques même dans les sphères privées comme celles des ONG”, alors que seul le public est concerné dans l’Accord de paix.

Le nouveau Président a militarisé les institutions en nommant des officiers parfois objet de sanctions internationales à des postes clés, comme ceux de Premier ministre et ministre de l’Intérieur, et des personnes accusées de crimes comme gouverneurs de province.

S’agissant des droits de l’homme, leurs violations “ont atteint des proportions alarmantes” depuis l’arrivée au pouvoir du président Ndayishimiye, dit ce rapport: du 18 juin au 25 septembre, 278 personnes ont été assassinées, dont 26 femmes et autant de mineurs; 22 enlevées et portées disparues; 44 torturées, 41 blessées; 302 ont été victimes darrestation et détention arbitraires.

Le discours de haine contre l’ethnie tutsie continue d’être toléré et entretenu par le régime, qui ne fait toujours rien pour contrôler les nombreuses exactions perpétrées par sa milice, les Imbonerakure.

Quant à la corruption, elle continue sur sa lancée: le 25 septembre, le président Ndayishimiye a dispensé lui-même et les membres du gouvernement de faire la déclaration de patrimoine exigée par la Constitution à laquelle le chef de l’État a juré fidélité: la richesse de chacun doit demeurer son ultime secret, a-t-il déclaré, souligne le rapport de la société civile.

Pas de vision, pas de projet

Enfin, alors que les Burundais s’attendaient à un rapprochement de M. Ndayishimiye de la communauté internationale en vue de la reprise des coopérations, il maintient le discours anti-occidental de son prédécesseur et n’y a pas eu la libération des détenus politiques et d’opinion espérée par les partenaires traditionnels du Burundi.

On note que le gouvernement ne se réunit qu’une fois par mois et est dépourvu de vision politique et de projets. Logiquement, ce vide aggrave la situation économique, déjà bloquée par le manque de devises.

Par Marie-France Cros. 

 
Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher