topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Tanzanie : un arsenal de lois pour faire taire l'opposition en vue des élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News12/10/2020 - Source AFP

Les autorités tanzaniennes ont accru leur répression des opposants politiques, utilisant de façon partisane un important arsenal législatif pour entraver leurs tentatives de faire campagne à l'approche des élections générales du 28 octobre, dénonce lundi Amnesty International.

Chevalier anticorruption pour ses partisans, le président John Magufuli, accusé par ses détracteurs de dérive autoritaire et d'avoir restreint les libertés publiques depuis son élection en 2015, brigue un second mandat.

Le gouvernement de M. Magufuli "s'est doté d'un formidable arsenal de lois pour entraver toute forme de dissidence et limiter efficacement la liberté d'expression et le droit de réunion pacifique à l'approche des élections", explique Amnesty dans un nouveau rapport.

"La Tanzanie a instrumentalisé la loi à un point tel que personne ne sait réellement quand il est du côté de la légalité ou de l'illégalité", y souligne Deprose Muchena, directeur d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est et australe, citant des législations sur les réunions politiques, la presse, le militantisme en ligne ou les ONG.

La commission électorale tanzanienne a début octobre suspendu pour sept jours la campagne du principal adversaire du président Magufuli, Tundu Lissu, membre du parti d'opposition Chadema, pour cause de "propos séditieux" et d'"accusations infondées" violant les lois électorales.

Selon Amnesty, la police a également "fait appliquer de façon sélective et partisane la loi sur les réunions publiques", afin d'empêcher l'opposition de se rassembler et de tenir des meetings, pendant que le parti au pouvoir, le CCM, a toute latitude pour organiser des rassemblements similaires.

Amnesty qualifie cette situation de "signe extrêmement inquiétant et malsain".

M. Lissu est récemment rentré de trois ans de soins et de convalescence en Belgique, où il a été soigné après avoir été blessé de 16 balles lors d'une tentative d'assassinat en Tanzanie en 2017.

Amnesty qualifie d'"avancée positive" son retour en Tanzanie - autrefois considérée comme un havre de stabilité en Afrique de l'Est - pour se présenter à la présidentielle.

"Néanmoins, à l'approche des élections, les opposants continuent de faire état d'agressions physiques, parmi lesquelles des enlèvements et passages à tabac qui n'ont pas fait l'objet d'enquêtes rigoureuses, impartiales et efficaces", estime l'ONG.

Les autorités ont également suspendu des médias sur la base de lois répressives et vagues, et requièrent depuis août que les journalistes étrangers soient accompagnés d'un chaperon gouvernemental, selon Amnesty,

Les électeurs tanzaniens choisiront aussi leurs députés et conseillers locaux, lors du scrutin du 28 octobre.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher