topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Réouverture de l’aéroport international de Bujumbura dimanche prochain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 04 Novembre 2020

Bujumbura, Burundi - L’aéroport international de Bujumbura, la capitale économique du Burundi, sera à nouveau opérationnel à partir de dimanche prochain, neuf mois après sa fermeture pour cause de la pandémie menaçante de coronavirus (Covid-19), annonce, ce mercredi, un communiqué officiel.

L’évolution actuelle de la pandémie autorise la réouverture de l’aéroport, explique le communiqué.

En effet, depuis l'apparition du virus, en fin mars dernier, le pays a enregistré 599 cas de coronavirus, dont 75 importés, et un décès.

Le bilan officiel des trois derniers mois indique que les "rares cas" de contamination enregistrés sur cette période étaient importés.

Face à ces cas importés, qui inquiètent le plus au Burundi, les 35 points d’entrées du pays, dont l’aéroport international de Bujumbura, font l'objet d'une surveillance particulière.

La mesure portant réouverture de l'aéroport de Bujumbura est ainsi assortie d'une série de conditions, notamment l'exigence d'un certificat attestant que le voyageur a été trouvé indemne du virus, 72 heures avant l’embarquement.

Par ailleurs, le voyageur arrivant au Burundi devra se faire à nouveau dépister et se plier à une mesure de confinement strict pendant 72 heures, avant de circuler librement dans le pays.

D’après le communiqué, le test de dépistage et les frais d’hôtel seront à la charge du voyageur.

Une récente ordonnance ministérielle a fait passer les frais de test du coronavirus de 50 à 100 dollars américains. Cette mesure est valable pour tout étranger entrant sur le territoire burundais.

Les nationaux rentrant de voyage à l’étranger, quant à eux, sont tenus de payer l’équivalent de 30 dollars américains en francs burundais pour se faire tester du virus.

En interne, les autorités burundaises revendiquent de plus en plus ouvertement la victoire sur la pandémie, encouragées par des chiffres néanmoins controversés dans certaines opinions.

Le nouveau président burundais, Evariste Ndayishimiye, se trouve en visite d’Etat depuis samedi dernier en Guinée équatoriale d’où il a donné des leçons à ses "frères africains" qui craignent "à tort" le virus.

"Le Burundi n'a pas peur du virus, car il a réussi à le vaincre, malgré le peu de moyens dont il dispose", a-t-il déclaré dans un discours largement partagé à Bujumbura, via les réseaux sociaux.

"Les Africains ne doivent pas non plus avoir peur du coronavirus ni céder aux influences extérieures car le mode de vie des peuples africains est typique à l’Afrique", a-t-il sensibilisé.

Pour le président burundais, "compter sur le copier-coller des méthodes occidentales ne conduit qu’à l’échec, car travailler sur la base d’une situation qui ne répond pas à la vie réelle des peuples bénéficiaires ne peut conduire qu’à la déperdition".

Le précédent régime du défunt président burundais, Pierre Nkurunziza, soutenait que son pays n’avait pas à avoir peur de l’invisible virus, car protégé "par la grâce divine".

Des considérations politico-économiques ne sont pas à écarter au Burundi où l'ultime mesure de confinement des populations n'a jamais été envisagée.

Une telle mesure serait synonyme de condamner les populations au suicide collectif dans un pays où la grande majorité des citoyens vit au quotidien, dans l’informel, de l'avis des analystes.

Le pays vit encore sous un sévère régime de sanctions financières de la communauté internationale.

Ces sanctions ont été prises par les principaux partenaires techniques et financières historiques, notamment ceux de l'Union européenne, suite à la crise politique et des droits humains, consécutive aux élections générales de 2025, émaillées de violences de masse.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher