topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Caritas au secours des réfugiés burundais de Mahama Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Vatican News, 12 novembre 2020

« Le développement est le nouveau nom de la paix » : cet extrait de l’Encyclique de saint Paul VI "Populorum progressio", a servi d’inspiration au projet que mène Caritas internationalis depuis plusieurs mois auprès des réfugiés Burundais au Rwanda, qui ont fui leur pays en raison des tensions politiques et sociales qui l’affectent.

Le 20 mai dernier, le général Évariste Ndayishimiye a été élu président du pays où il a succédé à Pierre Nkurunziza brutalement décédé le 9 juin. La volonté acharnée de ce dernier de se faire élire en 2015 pour un troisième mandat avait suscité de véhémentes protestations. Selon l’opposition, cela était contraire à la constitution. Des manifestations ont débouché sur une violence intense et des milliers de personnes ont fui vers les pays voisins, en quête de sécurité.

Selon le HCR, le Rwanda héberge plus de 71 000 réfugiés burundais, plus de 60 000 étant dans le camp de Mahama, sur la rive du fleuve Kagera, à l’extrême Est du pays. À la faveur d'aides au retour proposées par l'ONU, certains ont regagné le Burundi, d'autres luttent pour s'en sortir sur place. C’est en pensant à la réalité des habitants de cette immense étendue de baraquements que Caritas Internationalis a lancé en juillet un plan d’aide triennal. Il s’élève à hauteur de 380 000 euros. 

Des aides pour les femmes, les personnes âgées et les agriculteurs

 «Notre travail consiste à aider les femmes à créer et à développer de petites entreprises. En acquérant une certaine autonomie, elles pourront en effet gagner de l’argent, regagner leur dignité et pourront s'occuper de leur famille», explique Ngarambe Vanson, membre du personnel de Caritas Rwanda travaillant à Mahama.

En guise d’exemple, il relate le parcours d’Emeline Kayirangwa, une Burundaise mère de huit enfants, réfugiée dans le camp de Mahama. Désespérée pour l'avenir de sa famille, elle a reçu un prêt de Caritas pour démarrer une entreprise liée à la vente de lait de chèvre et de vache. En six mois, elle a pu démarrer une petite entreprise, et même acheter un petit véhicule pour transporter et vendre les marchandises. «Sa vie a changé» relate Vanson Ngarambe. «Maintenant elle peut prendre soin de sa famille et ses enfants sont en bonne santé et souriants comme jamais auparavant».

Ce programme s’adresse également aux personnes âgées vivant dans le plus grand camp de réfugiés rwandais. La Caritas souhaite qu’elles soient toujours nourries et soignées. Quant aux agriculteurs, ils reçoivent  des réapprovisionnements en semences et en matériels afin de leur permettre de devenir autosuffisants dans le futur.

La solidarité n'est pas optionnelle, elle soulève de l'espoir 

Enfin, ce plan d’aide triennal veille au respect des droits humains des réfugiés et des personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

«Nous voulons soutenir la communauté du camp pour que les réfugiés puissent se reconstruire une vie. Pour ce faire, nous insistons sur les plans de développement à long terme, en faveur du rétablissement de la dignité de chacun», explique l’employé de Caritas Rwanda. En outre, poursuit-il, «en cette période de pandémie, la solidarité n'est pas seulement une option, mais c'est la meilleure façon de donner de l'espoir et des opportunités à ceux qui en ont le plus besoin».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher