topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
[Chronique] En Tanzanie, bégaiement interdit devant Magufuli Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Jeune Afrique, 11 décembre 2020

Parce qu’il ne parvenait pas à prêter serment, un député tanzanien a perdu son poste de ministre. Une sentence irrévocable de l’intraitable président John Magufuli.

Trac, bégaiement, alcoolémie excessive, coquetterie qui interdit de porter des lunettes en public ou maîtrise imparfaite du swahili ? Le 9 décembre dernier, Francis Ndulane échouait à prêter serment au poste de ministre adjoint au ministère des mines.

Depuis, la vidéo circule sur Twitter. Sans l’excuse de la mémoire défaillante – on lui tend le texte qu’il doit prononcer –, le député hésite, bute sur certains mots, se dandine, rapproche puis éloigne le texte de son visage, reprend par moment des phrases entières…

Sentence impériale

Avant qu’une de ces tentatives de serment soit couronnée de succès, le chef de l’État, manifestement agacé, fait un signe qui ressemble aux sentences impériales dans les combats de gladiateurs. Le maître de cérémonie retire le texte des mains du presque ministre, qui est invité à descendre de l’estrade.

Dans la salle, des invités esquissent des sourires moqueurs et des hochements de tête désabusés. Le couperet tombe rapidement : Francis Ndulane devra se contenter de son siège à l’Assemblée nationale. John Magufuli a tranché : « Je donnerai ce poste à quelqu’un qui peut prêter serment correctement ».

La cruelle sanction inspire de la compassion à certains internautes, qui imaginent la pression subie en des instants aussi solennels, et d’autres évoquent tout à la fois la solidarité due aux bègues présumés et les compétences du député qui aurait pu « exceller dans ses fonctions ».

C’est devant les caméras du monde entier que la chancelière allemande Angela Merkel avait été prise de tremblements, à plusieurs reprises, en 2019, et qu’un chef de la diplomatie burkinabè, Djibrill Bassolé, s’était effondré en plein point presse avec son homologue turc, en mai 2013. Des avis médicaux étant venus rassurer sur leur capacité à gouverner, ces moments de faiblesse n’avaient néanmoins pas coûté leurs postes aux intéressés.

« Le bulldozer »

Mais John Magufuli, surnommé « Tingatinga » (« bulldozer », en swahili), ne fait que rarement dans la dentelle. Alors que sa formation politique, le Chama cha Mapinduzi, entend le voir rester au pouvoir « pour l’éternité », le président tanzanien a, pour l’heure, été réélu en octobre dernier, sur fond d’accusation de fraudes.

Lors de ses cinq années au pouvoir, il a promis des « coups de pied » aux détenus qui ne travailleraient pas « jour et nuit », déclaré que l’homosexualité, tout comme la consommation de drogue, était favorisée par l’inactivité, ou encore appelé les femmes à « abandonner » les moyens de contraception.

Depuis des mois, les organisations de défense des droits de l’homme, la société civile et notamment l’Église catholique dénoncent des atteintes à la liberté d’expression, alors que Magufuli promet aux opposants politiques de « régler leur affaire ». Francis Ndulane serait mal inspiré de se plaindre…

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher