topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Trois Casques bleus burundais tués en République centrafricaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 26/12/2020 – Source AFP

Trois soldats de la paix de l’ONU ont été tués par des combattants non identifiés en République centrafricaine, ont indiqué les Nations Unies, alors que le pays se prépare pour des élections générales et que les combats se poursuivent entre les rebelles et les forces gouvernementales.

La nouvelle est intervenue après qu’une coalition rebelle a annulé un cessez-le-feu et déclaré qu’elle reprendrait sa marche sur la capitale, ainsi que l’arrivée de troupes de Russie et du Rwanda pour consolider le gouvernement du pays riche en ressources.

« Trois Casques bleus du Burundi ont été tués et deux autres blessés » à la suite d’attaques contre les troupes de l’ONU et les forces de défense et de sécurité nationales centrafricaines, a indiqué l’ONU dans un communiqué vendredi.

Les agressions ont eu lieu à Dekoa, dans le centre de la préfecture de Kemo, et à Bakouma, dans le sud de la préfecture de Mbomou, a-t-il précisé, sans fournir plus de détails.

Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, a fermement condamné le dernier incident et a appelé les autorités centrafricaines à enquêter sur les agressions « odieuses ».

Il a également averti que «les attaques contre les soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre».

Avant les élections présidentielles et législatives qui se tiendront dimanche, le président sortant de 63 ans, Faustin Archange Touadera, a accusé son prédécesseur François Bozize de comploter un coup d’État.

Bozize – qui est sous les sanctions de l’ONU et interdit de courir – nie les accusations.

Mardi, une milice s’est brièvement emparée de la quatrième plus grande ville du pays, avant qu’elle ne soit reprise par les forces de sécurité soutenues par les casques bleus de l’ONU.

Pendant ce temps, la Cour constitutionnelle a rejeté samedi les derniers appels de l’opposition pour reporter le vote de dimanche.

Au moins six candidats avaient déposé des recours en faisant valoir que l’insécurité dans le pays et le récent retrait de l’un des candidats justifiaient le report du scrutin.

« Il y a la décision de la Cour constitutionnelle, que je respecte, et la réalité sur le terrain, qui est que de nombreux électeurs ne pourront pas voter », a déclaré Anicet Georges Dologuele, le principal challenger de Touadera soutenu par Bozize.

– Cessez-le-feu brisé –

Des groupes rebelles ont lancé il y a une semaine une offensive menaçant de marcher sur la capitale Bangui, dans ce que le gouvernement a décrit comme une tentative de coup d’État, mais leur progression a été stoppée avec l’aide internationale.

Cependant, un cessez-le-feu de trois jours négocié avant les élections s’est effondré vendredi avec la Coalition des patriotes pour le changement (PCC) annonçant qu’elle reprendrait ses efforts pour la capitale.

Le PCC – dont les composants sont issus de milices qui, ensemble, contrôlent les deux tiers du pays – a été créé le 19 décembre par des groupes armés qui ont accusé Touadera de tenter de fixer le vote.

Les affrontements ont repris vendredi à Bakouma, à environ 800 kilomètres au nord-est de Bangui, selon Vladimir Monteiro, porte-parole de la force de maintien de la paix de la MINUSCA de l’ONU.

La MINUSCA a déclaré jeudi qu’un contingent de 300 renforts rwandais était arrivé dans le pays.

La Russie, qui a récemment signé un accord de coopération militaire avec le gouvernement de Touadera, a également envoyé au moins 300 instructeurs militaires pour renforcer les forces de la RCA avant les urnes.

Les élections de dimanche sont considérées comme un test clé de la capacité de la RCA à retrouver la stabilité.

Mais une question cruciale est de savoir si le taux de participation sera gravement affecté par la violence ou l’intimidation, entamant la crédibilité du prochain président et de la législature de 140 sièges.

Riche en minéraux, mais classée deuxième pays le plus pauvre du monde selon l’indice de développement humain, la RCA est chroniquement instable depuis l’indépendance il y a 60 ans.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher