topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Ouganda : le décompte a commencé, Bobi Wine affirme avoir gagné Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 15/01/2021 – Source AFP

Le candidat de l'opposition ougandaise Bobi Wine, principal adversaire de l'inamovible Yoweri Museveni, a revendiqué vendredi la victoire lors de la présidentielle de la veille, dont les premiers résultats officiels donnent le président sortant en tête.

Lors d'une conférence de presse à Kampala, où les réseaux sociaux sont suspendus et où l'accès à internet est fortement perturbé, M. Wine a "rejeté" ces premiers résultats, dénonçant "une véritable mascarade" et affirmant avoir "largement vaincu" M. Museveni, qui brigue un sixième mandat.

"Je suis très confiant, nous avons largement vaincu le dictateur. (...) Nous avons certainement remporté l'élection et nous l'avons largement remportée", a déclaré M. Wine, s'exprimant devant les journalistes dans le jardin de sa maison, à la périphérie de la capitale.

"M. Museveni essaie de faire croire qu'il est en tête. Quelle blague", a poursuivi l'ancien chanteur de ragga. Selon lui, le scrutin a été entaché par "des illégalités venues d'en haut, que Museveni et son régime sanguinaire ont commises pour préparer le pire trucage jamais connu par le pays".

Dès jeudi peu après minuit, M. Wine a dénoncé une première fois sur Twitter - et ce malgré la censure - "des fraudes répandues" et appelé la commission électorale à "annoncer la volonté du peuple".

Cette dernière a répondu vendredi dans la matinée à ces affirmations, lui demandant de "démontrer au pays de quelle manière, de quelle façon les résultats sont truqués".

Lors de sa conférence de presse, M. Wine a déclaré avoir reçu des milliers de rapports d'irrégularités, citant des bulletins préremplis, des électeurs influencés ou n'ayant reçu de bulletin que pour les législatives et pas pour la présidentielle, ou encore des urnes ouvertes et bourrées dans certains districts.

Il a promis que son équipe partagerait "toutes les irrégularités" lorsqu'internet serait rétabli.

Museveni en tête

Les 18 millions d'électeurs ougandais (sur une population totale de 44 millions) étaient appelés à départager M. Wine, devenu à 38 ans le principal candidat de l'opposition en surfant notamment sur sa popularité au sein de la jeunesse, et M. Museveni, au pouvoir depuis 1986.

Vendredi dans la matinée, l'intense trafic habituel s'est fortement réduit dans les rues de Kampala, où certains commerces sont fermés et où des soldats et des policiers patrouillent à pied, tandis que la commission électorale a commencé à publier les premiers résultats du vote.

Ils donnent M. Museveni en tête avec 63,92% des voix, contre 28,36% pour M. Wine. Patrick Amuriat, un autre candidat de l'opposition, cumule 3,55% des suffrages.

Aucun des huit autres candidats en lice ne dépasse pour le moment les 1%.

Ces résultats correspondent à 29,44% des bureaux de vote (soit quelque 10.212 sur un total de 34.600).

Jeudi soir, le président de la Commission électorale, Simon Byabakama, a estimé que ce scrutin présidentiel et législatif s'est "généralement déroulé dans le calme dans tout le pays", ce qu'a aussi confirmé le porte-parole de la police, Fred Enanga.

Mais M. Wine a dénoncé des "violences".

Un diplomate installé à Kampala a déclaré vendredi à l'AFP sous couvert de l'anonymat que des violences isolées avaient eu lieu, ainsi que de nombreuses irrégularités, mais qu'aucun signe de manipulation massive du vote n'avait été constaté.

Particulièrement violente, la campagne électorale a été émaillée d'émeutes et d'arrestations - notamment de M. Wine - et a été endeuillée par plusieurs dizaines de morts.

Les Etats-Unis, l'Union européenne, les Nations unies et des organisations de défense des droits ont exprimé leur inquiétude sur l'intégrité et la transparence de l'élection.

Une seule organisation étrangère, l'Union africaine, a envoyé des observateurs. Les Etats-Unis ont eux annulé l'envoi d'une mission d'observation, devant le refus des autorités ougandaises d'accueillir nombre de ses membres.

Les résultats de l'élection présidentielle sont attendus "d'ici samedi" après-midi.


 

Ouganda : Bobi Wine affirme que "des fraudes et des violences" ont marqué l'élection

Le candidat de l'opposition Bobi Wine, principal adversaire du président sortant Yoweri Museveni, a déclaré vendredi que l'élection présidentielle de la veille avait été entachée "de fraudes et de violences", tout en restant positif sur la "situation".

L'ancien chanteur et député n'a donné aucun détail dans ce message posté sur Twitter, malgré la censure des réseaux sociaux imposée par les autorités qui affirment que l'élection s'est déroulée dans le calme.

"Malgré les fraudes répandues et les violences observées à travers le pays plus tôt aujourd'hui, la situation semble toujours bonne. Merci à toi l'Ouganda pour être venu (...) voter en nombre record", a-t-il écrit peu après minuit.

"L'enjeu est maintenant pour M. Byabakama (le chef de la commission électorale, Ndlr) et la commission électorale d'annoncer la volonté du peuple", a-t-il ajouté.

Contacté par l'AFP, M. Wine, qui affirmait jeudi soir dans un précédent tweet que son téléphone était "bloqué", n'était pas joignable dans l'immédiat pour apporter des précisions.

Jeudi soir, le président de la Commission électorale, Simon Byabakama a estimé que le vote s'est "généralement déroulé dans le calme dans tout le pays", ce qu'a aussi confirmé le porte-parole de la police, Fred Enanga.

Ce scrutin présidentiel et législatif, placé sous haute surveillance, s'est déroulé sans accès ou presque à internet, largement perturbé, pas plus qu'aux réseaux sociaux et services de messagerie, suspendus depuis mardi.

Les 18 millions d'électeurs ougandais (sur une population totale de 44 millions) étaient appelés à départager M. Wine, devenu à 38 ans le principal candidat de l'opposition, et M. Museveni, qui brigue après 35 ans de pouvoir un sixième mandat, au terme d'une campagne électorale particulièrement violente.

Cette dernière a été émaillée d'arrestations et d'émeutes, et endeuillée par plusieurs dizaines de morts. Mi-novembre, au moins 54 personnes ont été tuées par la police lors de violences déclenchées par une énième arrestation de M. Wine, maintes fois appréhendé depuis 2018.

Jeudi, M. Wine, Robert Kyagulanyi de son vrai nom, a affirmé que plusieurs observateurs électoraux de son parti avaient été arrêtés dans la matinée et a dénoncé les dysfonctionnements de certaines machines biométriques utilisées pour vérifier l'identité des votants.

Les résultats de l'élection seront connus "d'ici samedi 16H00", selon la commission électorale.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher