topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le HCR appelle à la recherche de solutions durables pour les réfugiés Burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 29/04/2021 – Source ONU Info

En visite au Burundi, le chef du HCR exhorte à un soutien accru envers les Burundais de retour dans leur pays

A la fin de sa visite de deux jours au Burundi, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, s’est félicité jeudi des progrès accomplis pour aider les réfugiés à trouver des solutions à long terme au cœur de la région des Grands Lacs en Afrique.

Filippo Grandi a noté que, dans une région marquée par la violence et des conflits complexes qui génèrent des déplacements forcés, il a été encouragé par l’attention accrue qui est portée à la recherche de solutions durables pour les réfugiés, tout spécialement pour les Burundais.

Depuis 2017, au moins 145.000 réfugiés burundais ont bénéficié d’une aide au retour, dont plus de 25.000 d’entre eux qui sont revenus depuis le Rwanda ces derniers mois. Chaque semaine, 2.000 personnes en moyenne ont reçu une aide pour leur retour librement consenti depuis le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Tanzanie.

Le Haut-Commissaire a pris part au tout dernier convoi de rapatriement depuis le Rwanda grâce auquel 159 réfugiés burundais ont pu rentrer dans leur pays après des années de vie en exil. Il s’est entretenu avec des familles qui ont exprimé leur joie de rentrer chez elles tout en étant conscientes des défis qui les attendent.

Filippo Grandi a réitéré l’engagement du HCR à continuer de faciliter le rapatriement de réfugiés burundais qui ont fait le choix éclairé du retour librement consenti.

« Le retour des réfugiés fait porter une lourde responsabilité au gouvernement, notamment pour garantir la sécurité dans les zones de retour », a déclaré le chef du HCR. « La réintégration des rapatriés doit inclure l’accès à la propriété et aux services, et la capacité de subvenir à leurs propres besoins et ceux de leurs familles. Sans cela, les personnes de retour pourraient être à nouveau forcées de quitter leurs foyers ».

Réussir la réinsertion

Durant sa visite, le Haut-Commissaire a été reçu par le Président Évariste Ndayishimiye. Ils ont discuté de l’importance de continuer d’établir des conditions de retour dans la sécurité et la dignité pour les réfugiés. De plus, ils ont convenu qu’un soutien accru doit être accordé aux communautés généralement démunies au sein desquelles les réfugiés sont de retour, en vue d’une réinsertion réussie.

En février dernier, le HCR avec le gouvernement du Burundi et 19 partenaires ont lancé le Plan conjoint d’aide aux réfugiés pour le retour et la réintégration, dont l’appel de fonds auprès de la communauté internationale s’élève à un montant de 104,3 millions de dollars pour venir en aide aux rapatriés et aux communautés de retour.

A ce jour, moins de 10% des fonds nécessaires pour le soutien à la réintégration au Burundi ont été reçus, malgré le nombre croissant des réfugiés de retour depuis les pays de la région.

Le Haut-Commissaire a également remercié le Burundi pour son hospitalité de longue date envers 80.000 réfugiés congolais, malgré les nombreux défis aux niveaux social et économique auxquels est confronté le pays. Il a appelé à un soutien accru de la part de la communauté internationale pour améliorer les conditions dans les camps de réfugiés où ils sont hébergés.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher