topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : L’armée recourt aux Imbonerakure Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

La Libre Belgique, 1 juillet 2021

Alors que la délégation de l’Union européenne a informé les autorités du régime semi-militaire du Burundi de son intention d’œuvrer à la levée de la suspension de son aide directe, on a appris la libération du militant des droits de l’homme Germain Rukuki.

Condamné à 32 ans de prison en 2018 pour avoir participé en 2015 à des manifestations contre la candidature à un troisième mandat – expressément interdite par l’Accord de paix d’Arusha – du président Pierre Nkurunziza, il a vu cette peine ramenée à un an de prison par une cour d’appel, le 22 juin, après quatre années de détention.

À côté de cette bonne nouvelle, cependant, il en est de plus inquiétantes. Ainsi, le général de brigade V. Bibonimana, du Commandement de la Force de la Marine, a écrit ce 30 juin (voir notre document) à deux commandements en vue du renforcement de la sécurité afin de “mettre hors d’état de nuire (des) bandes armées” – certaines d’opposition, d’autres non identifiées.

Pour ce faire, le général donne une série de recommandations, parmi lesquelles celle d’”associer les anciens membres des corps de défense et de sécurité et mouvements politiques armés”. Au Burundi, il n’y a qu’un “mouvement politique armé”, c’est la milice du parti au pouvoir (CNDD-FDD), les Imbonerakure, principaux auteurs, avec les forces de l’ordre, des très nombreuses violations des droits de l’homme qui sont commises quotidiennement dans le pays.

Si le recours aux miliciens par l’armée est dénoncé depuis longtemps par les défenseurs des droits de l’homme, le voici énoncé en toutes lettres dans un document officiel.

Cet ordre est émis après trois attaques sanglantes, particulièrement cruelles et non revendiquées, contre des civils. Elles ont eu lieu dans les provinces de Bujumbura, Mwaro et Muramviya. Cette dernière a eu lieu le week-end dernier à Rutegama, commune voisine de Giheta, celle du Président de la République, le général Evariste Ndayishimiye. Rutegama est, en outre, la commune du chef du cabinet civil du Président, le général Gabriel Nizigama (plus connu sous son surnom de “Tibia” parce qu’il aime casser cet os chez ceux qui sont en son pouvoir).

“Ces assaillants sont des professionnels, pas des broussards sortis de la forêt. Comment comprendre ces attaques, visant de petites gens, sinon comme un signal visant à montrer qu’ils peuvent frapper partout ? S’ils ne sont pas de connivence avec la Sécurité, ils connaissent les failles de celle-ci”, commente un observateur à Bujumbura.

Par Marie-France Cros

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher