topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi suspend les opérations des multinationales minières Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 23/07/2021 – Source AFP

 Le Burundi a suspendu les opérations de plusieurs sociétés minières internationales, estimant ne pas bénéficier d'une juste part dans les revenus générés par l'extraction des richesses de son sol.

L'une des entreprises visées opère à Gakara (photo), l'une des plus importantes mines au monde pour les terres rares, des composants clé dans les produits de haute-technologie.

Dans une lettre envoyée à ces entreprises et consultée jeudi par l'AFP, le ministre des Mines Ibrahim Uwizeye a déclaré que cette décision avait été prise en raison de "nombreux manquements" du code minier.

"L'Etat, propriétaire du sol et des minerais, n'en tire pas de profit comme il devrait", affirme la lettre au sujet des produits miniers.

Estimant les conventions actuelles "déséquilibrées", M. Uwizeye a déclaré jeudi soir à l'AFP que le gouvernement cherchait à établir des accords "gagnant-gagnant".

"Nous voulons renégocier toutes ces conventions au profit du peuple car ces minerais doivent servir à financer le développement du pays", dit-il.

Les sept entreprises concernées sont d'origine britannique, chinoise et russe mais la principale cible du gouvernement est Rainbow Rare Earths, cotée au Royaume-Uni.

Via une filiale détenue à 10% par l'Etat burundais, Rainbow opère Gakara (ouest), la seule mine de terres rares en production d'Afrique.

D'autres de ces sociétés produisent de l'or ou du coltan, principalement utilisés dans les équipements électroniques.

M. Uwizeye a affirmé que le Burundi demandait une répartition plus équitable des revenus de Gakara et a demandé à Rainbow de suspendre les exportations de concentrés de terres rares jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée.

Rainbow n'était pas disponible dans l'immédiat pour des commentaires.

Le Burundi attend beaucoup de son secteur minier industriel, et plus particulièrement des terres rares, mais ses revenus ont jusqu'ici été moins importants qu'attendus.

"Le Burundi prévoit de tirer environ 1,5 million de dollars de l'exploitation minière pour l'exercice budgétaire 2021 (...) C'est très peu par rapport à tout ce qui est exporté", a déclaré Gabriel Rufyiri, président de l'Olucome, la principale organisation de lutte contre la corruption au Burundi.

Le président Evariste Ndayishimiye, qui a pris ses fonctions en juin 2020, a fait de la lutte contre le corruption une priorité au Burundi, classé depuis des années parmi les 10 pays les plus corrompus du monde, selon Amnesty International.

Les terres rares sont des matériaux cruciaux pour certaines industries aujourd'hui en forte croissance comme l'éolien, les voitures électriques ou encore les smartphones.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher