topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’Afrique du Sud, « une dictature constitutionnelle », accuse Jacob Zuma Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 21/09/2021 – Source AFP

L’ex-président sud-africain, Jacob Zuma, dont la condamnation à 15 mois de prison pour outrage a été définitivement confirmée la semaine dernière par la justice, a taxé lundi le pays de « dictature constitutionnelle ». « L’Afrique du Sud aujourd’hui est en train de passer d’une démocratie constitutionnelle à une dictature constitutionnelle », clame-t-il dans un communiqué transmis par sa fondation.

La Cour constitutionnelle sud-africaine a rejeté vendredi de manière cinglante la requête de l’ancien président qui lui demandait de revenir sur sa décision de le condamner à la prison ferme pour avoir obstinément refusé de comparaître devant une commission d’enquête sur la corruption d’État sous sa présidence (2009-2018).

« La condamnation pour outrage est une des nombreuses anomalies dont je suis victime dans cette dictature constitutionnelle émergente », poursuit-il, rappelant son passé de prisonnier de l’apartheid sur l’île de Robben Island.

Incarcéré en juillet, M. Zuma, 79 ans, est en liberté conditionnelle pour raisons médicales depuis début septembre.

Hospitalisé depuis août hors de la prison dans laquelle il avait commencé à purger sa peine, il a subi une opération dont les raisons n’ont pas été dévoilées. La justice a demandé des examens complémentaires sur son état de santé.

Cette première déclaration de l’ex-chef d’État depuis sa mise derrière les barreaux survient la veille d’une nouvelle audience dans son procès pour corruption.

Dans cette affaire vieille de 20 ans, l’ancien président est accusé d’avoir reçu des pots-de-vin du géant de l’armement français Thalès, inculpé de son côté de corruption et blanchiment d’argent. Il doit répondre de seize chefs d’accusation de fraude, corruption et racket.

L’incarcération de M. Zuma avait déclenché une vague sans précédent de violences et pillages en Afrique du Sud, qui ont fait plus de 350 morts. L’actuel président Cyril Ramaphosa avait dénoncé une tentative orchestrée pour déstabiliser le pays.

« Je demande à tous ceux qui me soutiennent de garder la ferme et inébranlable conviction que ce n’est pas fini. Je continuerai à me battre », invite Jacob Zuma.

« Il est important de garder à l’esprit que combattre ces poursuites menées contre moi fait partie de la lutte pour la justice, la dignité et le respect de l’Africain noir », ajoute-t-il.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher